Promotion de la santé

Près d’un quart des travailleurs européens déclare souffrir d’une maladie chronique. Et un cinquième d'entre eux serait atteint de problèmes de santé de longue durée. Or, il est possible d’éviter de nombreux risques et comportements nuisibles pour la santé. Les entreprises ont un rôle à jouer dans la promotion de la santé au travail, que ce soit au niveau de la lutte contre le stress, le tabagisme, l’alcool ou encore de la promotion d’une alimentation saine et de l’exercice physique.

Pourquoi?
Les entreprises peuvent tirer de nombreux avantages d’une politique de promotion de la santé au travail. En effet, un meilleur environnement de travail peut contribuer à créer une image plus positive de l'entreprise. De plus, les travailleurs en bonne santé sont moins souvent absents, plus dynamiques et plus motivés que ceux qui ont des problèmes de santé, ce qui augmente la productivité de l'entreprise.

Base légale
Toute entreprise est tenue de mener une politique de bien-être ayant pour objet la promotion de la sécurité et de la santé des travailleurs. Idéalement, la politique de promotion de la santé au travail doit comprendre:
- une vision holistique de la santé: l’attention portée à la santé et au bien-être est un moyen d’assurer un bon fonctionnement au travail et de favoriser l’épanouissement personnel;
- une politique participative et émancipatrice: les problèmes et les besoins concrets du personnel en termes de santé et de bien-être constituent le point de départ;
- une approche intégrée: une combinaison de différents aspects liés à la santé doit être privilégiée (tabagisme, exercices physiques, alimentation saine,…);
- une approche multidisciplinaire: différentes fonctions au sein de l’entreprise doivent apporter leur participation et leur soutien (HR, direction, conseiller en prévention, comité, syndicat,…) ;
- travail sur base de projets (plan d’action).

Mesures de promotion de la santé
Les mesures de promotion de la santé au travail rencontreront d’autant plus de succès qu’elles répondront aux besoins de l’entreprise. Les employés qui travaillent sur écran n’auront pas les mêmes attentes que les chauffeurs de camion ou les ouvriers du bâtiment. Voici quelques exemples de mesures: encourager les employés à marcher (p.ex. prendre l’escalier au lieu de l’ascenseur), prévoir des pauses pour des exercices d’étirement, proposer un menu santé à la cantine,…