Substance dangereuse

Une campagne d’inspection ciblée sur les produits dangereux

Entre décembre 2009 et mars 2011, le SLIC (Senior Labour Inspectors Committee) organise une campagne de sensibilisation européenne destinée à attirer l’attention des PME sur les risques relatifs à l’emploi des produits dangereux. En Belgique, la campagne – qui s’étale du 15 septembre au 15 novembre 2010 et s’adresse plus spécifiquement aux entreprises de carrosserie – est prise en charge par la Direction générale Contrôle du bien-être au travail.

La substitution de produits dangereux

L’utilisation de produits chimiques peut constituer un danger pour la sécurité et la santé des travailleurs. Logiquement, la meilleure prévention est celle qui s’applique à la source et qui consiste à éviter l’utilisation d’un produit dangereux ou à lui trouver un substitut moins dangereux. Cette opération ne va pas toujours de soi. Chaque cas exige une étude spécifique approfondie. Le point sur la question.

Nanomatériaux: comment garantir la sécurité des travailleurs?

De nombreuses incertitudes planent aujourd’hui encore quant aux risques qu’implique l’utilisation de nanomatériaux et quant à la manière de protéger comme il se doit les travailleurs. Un séminaire a réuni à la fin de l’an dernier décideurs politiques, scientifiques, travailleurs et employeurs pour débattre de la politique à mettre en place, de l’approche à adopter face aux nanomatériaux et du rôle des pouvoirs publics.

Dernière ligne droite pour la proposition pour une nouvelle directive Seveso

Les nouvelles règles européennes sur la classification, emballage et étiquetage des substances chimiques ont aussi des conséquences pour la règlementation Seveso. Une adaptation de la directive Seveso II est donc nécessaire. Le processus semble désormais s'accélérer suite à l'avis favorable du Comité économique et social européen (CESE).

Restriction de l'utilisation industrielle de la créosote

À la suite d'un durcissement des règles par la Commission européenne, des restrictions plus sévères entreront en vigueur le 1er mai 2013 en ce qui concerne les usages industriels de la créosote, substance chimique toxique connue pour son utilisation sur les traverses de chemin de fer, les poteaux électriques et les clôtures en bois.

Le perchloréthylène interpelle

Deux récentes interpellations à la Chambre et au Sénat visent notamment à connaître la position de la Ministre de l’Emploi, Monica De Coninck, face à l’utilisation du perchloréthylène dans les pressings. Les questions portaient sur les mesures destinées à protéger les travailleurs et sur une éventuelle interdiction de cette substance dangereuse via le règlement REACH.

Le perchloréthylène interpelle

Deux récentes interpellations à la Chambre et au Sénat visent notamment à connaître la position de la Ministre de l’Emploi, Monica De Coninck, face à l’utilisation du perchloréthylène dans les pressings. Les questions portaient sur les mesures destinées à protéger les travailleurs et sur une éventuelle interdiction de cette substance dangereuse via le règlement REACH.

L’ECHA publie les statistiques d’enregistrement REACH

L’Agence européenne des produits chimiques a publié pour la première fois les chiffres des enregistrements dans le cadre du règlement REACH. En publiant ces données, l’ECHA espère améliorer la transparence de la procédure REACH et informer les parties concernées de la situation.

Produits chimiques dangereux: nouveau règlement européen

La réglementation sur les exportations et importations de produits chimiques dangereux a été révisée récemment. Le nouveau texte met la réglementation en conformité avec les règles relatives à la classification, l’emballage et l’étiquetage des substances dangereuses, attribue certaines tâches à l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) et adapte certaines procédures et définitions.

France: Evaluation des risques chimiques dans les petites entreprises

L’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) a commandé à l’institut de sondages d'opinion IFOP une étude concernant la sensibilisation au risque chimique et la réalisation de l’évaluation des risques chimiques dans les entreprises françaises de moins de 50 salariés. Voici les principaux enseignements de l’étude.