Secteur des soins

Canada: Le harcèlement plus fréquent dans le secteur de la santé

Statistique Canada, l’organisme fédéral de statistiques, indique que 19% des femmes et 13% des hommes ont déclaré avoir subi du harcèlement en milieu de travail au cours des 12 mois précédents. C’est dans le secteur de la santé que le harcèlement est le plus fréquent.

 

Inspection du travail: campagnes 2019

La Direction générale Contrôle du bien-être au travail (inspection du travail) a annoncé son plan de campagne pour 2019. Il y a des campagnes nationales (parfois en collaboration avec un partenaire) et des campagnes régionales, qui ne sont donc organisées que dans une région déterminée. L’inspection du travail participe également à des campagnes européennes.

Réintégration dans le secteur des soins de santé

Frank travaille comme logopède au service de revalidation d’un hôpital. Il souffre depuis de nombreuses années de rhumatisme et on lui a récemment implanté deux nouvelles hanches. Après une longue période de revalidation, sa réintégration au travail s’est déroulée sans encombre.

Comment le champ magnétique d'un appareil d’IRM peut-il faire des victimes?

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d'imagerie médicale tellement commune de nos jours que l’on pourrait en oublier les dangers qu’elle représente si on ne respecte pas à la lettre les mesures de prévention qui s’imposent.

 

Opinion: Comment définir un “métier lourd”?

Un consensus s’est récemment développé au sein du gouvernement: l’âge normal de la pension va être relevé progressivement à 67 ans, comme c’est le cas depuis un certain temps aux Pays-Bas et dans les pays scandinaves. La seule exception prévue concerne les métiers dits ‘lourds’, pour lesquels un départ à la retraite anticipé reste autorisé. Cette année, les partenaires sociaux ont consacré beaucoup d’énergie à délimiter ce qu’il fallait entendre par métier lourd, mais aucun consensus n’a encore été trouvé.

Agir sur les absences-maladie avec l’aide du Fonds social européen

En matière de soins à domicile, la continuité des prestations offertes aux patients joue un rôle primordial. Or, ce secteur se caractérise par un très fort taux d’absences pour raison de maladie. Pour répondre au problème, l’asbl flamande de soins et services à domicile Familiehulp a lancé un projet baptisé "ik wil er wel-zijn" et a élaboré, avec le soutien du Fonds social européen (FSE), une véritable politique de gestion de l’absentéisme. Dans ce cadre, différentes expériences ont été menées afin d’étudier l’impact pratique de certaines actions menées dans le cadre de l’absentéisme. Les responsables du projet ont également testé diverses possibilités visant à réduire la pression de travail des employés.