Ergonomie

Conseil ergonomique: Soulever une palette

Conseil ergonomique

 

 

Erreur humaine: facteurs de risque (liste de conrôle)

Les facteurs de risque se retrouvent notamment au niveau de la conception de signaux et des commandes (équipement matériel). La manière dont le flux d’information et l’interaction entre l’homme et la technique sont organisés au niveau du poste de travail joue également un rôle important, de même que l’environnement social et physique ou encore le lieu de travail à proprement parler. Les connaissances, les aptitudes et, d’une manière plus générale, la capacité de résistance des individus interviennent également dans le processus.

Accidents et erreurs humaines

De nombreuses études estiment que 70 à 90% des accidents survenant dans les entreprises sont dus à des erreurs humaines. Les entreprises partent souvent encore du principe que les installations techniques et l’environnement de travail sont sûres par essence et que les accidents ne sont causés que par des travailleurs qui ne font pas attention ou ne respectent pas les mesures de sécurité. Cette vision tronquée et dépassée gêne le déploiement d’une politique de prévention efficace. D’où viennent les erreurs humaines et comment les prévenir?

Une solution aux problèmes de dos des dentistes en milieu hospitalier

 

Plus que d’autres catégories professionnelles, les dentistes sont régulièrement victimes de troubles musculo-squelettiques (TMS). En effet, les dentistes qui sont amenés à soigner des patients alités sont plus susceptibles que d’autres de développer des TMS. L’Hôpital universitaire de Gand a donc choisi de rechercher une solution afin d’en finir avec les postures de travail inconfortables.

 

 


Directives pour le travail en position debout, accroupie ou agenouillée

Le Conseil de la Santé des Pays-Bas a cherché à déterminer s’il était possible d’établir des valeurs limites pour le travail en position debout, agenouillée ou accroupie. L’enquête se basait sur des données scientifiques relatives aux répercussions négatives pour la santé de ce type de position de travail.
 

Les tablettes informatiques responsables de TMS?

Qui n’a jamais entendu parler de l’Ipad d’Apple? Les tablettes à écran tactile de ce genre connaissent actuellement un engouement phénoménal: alors qu’en 2010, les ventes atteignaient ‘à peine’ les 17,6 millions d’unités, ce chiffre a tout simplement triplé en 2011. Les tablettes sont aujourd’hui utilisées dans un nombre toujours croissant d’applications. Mais qu’en est-il de la dimension ergonomique de ces outils pas comme les autres? L’utilisation d’une tablette présente-t-elle plus de risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) que l’emploi d’un PC ou d’un ordinateur portable? 

Eviter les maux de dos au bureau

Si les gestes de manutention sont beaucoup moins fréquents dans le travail administratif, certaines activités présentent un risque pour le dos. Parmi celles-ci: soulever une caisse de papier destiné à la photocopieuse ou saisir un dossier dans l'armoire.  

Fiche d'instruction - Travail debout: exercices

Travail debout

Etirements et Mobilisation de la colonne vertébrale

Formation continue des femmes de chambre

‘Il est toujours possible de faire mieux’. Telle était la devise du personnel d’entretien de l’hôtel NH de Gand au moment d’entamer, il y a six ans, un programme de formation en ergonomie pour les femmes de chambre mis au point par leur employeur en collaboration avec Securex. Depuis, les employées concernées bénéficient trois à quatre fois par an d’un apprentissage relatif aux postures de travail ergonomiques.

Analyse et solutions ergonomiques

Les participants à la formation ‘Conseiller en ergonomie’ organisée par Prevent et l’Institut pour la sécurité de la Province d’Anvers doivent présenter un travail de fin de formation. Ce travail consiste à procéder à une analyse d’un poste de travail suivant une méthodologie ergonomique et à proposer une solution. PreventFocus propose de découvrir quelques-uns de ces exemples pratiques.