Charge psychosociale

Plus beaucoup de place pour la fumée dans la législation belge

Qu’il soit interdit de fumer sur le lieu de travail depuis le 1er janvier 2006 (sauf dans un local fermé équipé d’un système de ventilation) est un fait. Mais qu’en est-il de la protection du non-fumeur dans les cafés, les restaurants, les discothèques,…? Est-il permis d’allumer une cigarette dans les lieux publics? PreventActua vous présente un aperçu de la législation belge à ce sujet.

Alcool au travail: pour une politique claire

Une enquête, qui s'est terminée en mars dernier dans les services administratifs de la Région wallonne, révèle d'intéressants résultats en ce qui concerne l'attitude des travailleurs face à la problématique de l'alcool au travail. Ce sujet ne laisse en effet personne indifférent et les travailleurs eux-mêmes se montrent demandeurs d'une politique claire en la matière. Pour y répondre de manière optimale, le ministère a décidé de baser sa future politique sur une bonne analyse de la situation et a convié divers acteurs autour d'une table ronde.

FiST ou l’assistance par les pairs dans les services d’incendie

Les pompiers sont souvent considérés comme des "costauds", des hommes capables d’affronter les tâches les plus rudes. Il est vrai que sur le plan physique, ils sont à la hauteur, mais ce n’est pas toujours aussi évident sur le plan émotionnel. Sortir un noyé d’un canal, échouer dans le sauvetage des victimes d’un incendie, frôler la mort, perdre un collègue... sont autant de chocs durs à encaisser. Et il n’est pas toujours facile d’effacer les traces de ces événements. PreventFocus a rencontré l'équipe FiST à Zaventem.

Sur les peintres et les cigarettes

Depuis début 2006, les employés ne peuvent plus fumer sur le lieu de travail. Pas seulement pour leur propre santé et sécurité, mais aussi pour la santé et la sécurité des autres. Mais qu'en est-il des peintres? L’habitation privée où ils travaillent n’est pas un lieu de travail. Est-ce que cela veut dire qu’ils peuvent y fumer?

Qui est victime de harcèlement moral au travail?

Le harcèlement moral au travail est une réalité. Certaines catégories de personnes courent-elles plus de risques que d'autres? Si oui, de quelles catégories s'agit-il? Guy Notelaers et Hans De Witte ont réalisé une étude sur le processus du harcèlement moral(1). Nous vous présentons ici les résultats qui ont trait aux victimes(2) et qui visent à répondre à ces questions. En complément, nous donnons un aperçu des éléments clés tirés des "meilleures pratiques" sur base d'une étude de l'ISW(3).

Vous avez dit harcèlement?

La Direction de la recherche sur l’amélioration des conditions de travail (DIRACT, une direction du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale) a mené une étude sur la prévalence du harcèlement et le profil du groupe à risque. Les résultats ont été présentés lors d’un colloque du Service public fédéral Emploi, Travail et Concertation sociale le 29 septembre 2005. En voici les principaux éléments.

Reconnaissance de la violence ou du harcèlement comme accident du travail

Certains types de faits tiennent à la fois de la violence ou du harcèlement et de l’accident du travail. Dans quels cas ces faits seront-ils reconnus comme accident du travail et quelles sont les conséquences pratiques de cette reconnaissance?

Prévention de la violence

Une enquête nationale menée récemment par le syndicat espagnol SATSE a révélé que 8 infirmiers(ères) sur 10 étaient victimes de violences physiques ou verbales. L'agressivité au travail est souvent néfaste pour le personnel. Comment pouvez-vous, en tant qu'employeur, protéger vos travailleurs contre la violence physique et verbale au travail?

Interdire de fumer, c’est bon pour les fumeurs

Une étude récente menée par l’unité de recherche sur le tabac de l’université de Toronto (Ontario Tobacco Research Unit – OTRU) souligne le fait qu’une interdiction de fumer au travail n’a pas seulement des effets bénéfiques sur la santé des non-fumeurs, mais aussi sur celle des fumeurs.

Une politique en matière de tabac: pourquoi?

Le développement d’une politique en matière de tabac doit s’appuyer sur des bases solides. C’est pourquoi il faut d’abord convaincre l’employeur et l’encadrement de l’importance d’une politique en la matière et ce, tant pour eux-mêmes que pour les travailleurs. Les arguments foisonnent.