Facteur de stress

"Workaholism": de quoi parle-t-on?

La dépendance au travail ou "workaholism" est une addiction comportementale. Les personnes qui en sont atteintes éprouvent un tel besoin de travailler qu’elles sont susceptibles de mettre leur santé en danger. Les facteurs de risque sont principalement individuels (personnalité) mais certaines composantes de l’organisation du travail peuvent également favoriser son apparition.

Burn-out en Belgique: que faut-il retenir des résultats de l’enquête?

Securex a publié les résultats d’une enquête sur le burn-out réalisée auprès d’un échantillon représentatif de 1318 travailleurs et de 544 directeurs et managers RH représentatifs de la répartition entre le secteur public et privé en Belgique. Cette recherche vise, avant tout, à examiner la proportion des travailleurs actuellement à risque et en quoi le burn-out constitue un sujet d’inquiétude pour les entreprises.

Bonnes pratiques pour une meilleure politique de bien-être psychosocial au travail

Une approche multidisciplinaire au niveau organisationnel et individuel semble être la meilleure recette pour obtenir un climat psychosocial positif dans un environnement de travail. Il ressort d’un rapport de l’EU-OSHA et d’Eurofound ainsi que d’initiatives belges primées par le SPF Emploi que de nombreuses petites mesures prises à différents niveaux peuvent sensiblement réduire le stress au travail.

Les changements sociétaux sont-ils promoteurs de bien-être au travail?

Le Professeur Philippe Mairiaux (Santé au travail et Education pour la santé – STES, Université de Liège) a cherché à répondre à la question de savoir si les changements sociétaux peuvent promouvoir le bien-être au travail. La réponse n’est pas simple. L’évolution est, comme toute chose, porteuse d’avantages et d’inconvénients.

Semaine européenne de la sécurité et de la santé au travail 2014

La prévalence du stress en Europe est impressionnante. C’est dans ce cadre que l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) a lancé en avril une campagne de deux ans (2014-2015) sur le thème de la lutte contre le stress au travail et d’autres facteurs psychosociaux. Cette campagne fait l’objet de toutes les attentions durant la Semaine européenne de la sécurité et de la santé au travail, qui a lieu cette année du 20 au 24 octobre 2014.

Combien coûte le stress?

Dans le rapport Calculating the costs of work-related stress and psychosocial risks - A literature review (Calcul du coût du stress et des risques psychosociaux liés au travail - étude de la littérature), l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA) examine quelles sont, pour les entreprises et la société, les possibles conséquences financières du stress et des risques psychosociaux liés au travail.

Pays-Bas: 4 entreprises sur 10 investissent dans la santé mentale

Aux Pays-Bas, si huit employeurs sur dix considèrent la santé mentale comme un élément important dans la réussite de l’entreprise, en pratique, seuls quatre sur dix prennent des mesures axées sur la santé mentale de leurs travailleurs. C’est ce que révèle une enquête de l’institut royal néerlandais pour la santé publique et l’environnement (Nederlandse Rijksinstituut voor Volksgezondheid en Milieu - RIVM).

Deux tiers des employés belges joignables pendant les vacances

Juillet est pour beaucoup synonyme de congé. Toutefois, les employés belges sont nombreux à être joignables même en congé, indique une étude de Securex.

D'importantes disparités dans la satisfaction au travail chez les travailleurs européens

Les résultats de l'Eurobaromètre sur les conditions de travail sont parus fin avril. Ils montrent d'importantes disparités entre les différents pays européens. Autre tendance qui se dégage: plus de la moitié des travailleurs interrogés (57%) estiment que les conditions de travail se sont détériorées au cours des dernières années.

Stress post-traumatique: impressionnant, persistant mais traitable

Le syndrome de stress post-traumatique peut survenir lorsqu’une personne est témoin ou victime d’événements traumatisants. Les faits provoquent une réaction d’angoisse intense, d’impuissance ou d’horreur.