Hôpital

Infections liées aux soins: stériliser les objets connectés

Une étude américaine de grande ampleur s’est penchée sur la présence de micro-organismes potentiellement pathogènes sur le matériel informatique employé par les professionnels de santé de façon quotidienne. Résultat: la stérilisation des objets connectés dans les établissements de soins n’est vraiment pas à négliger.

Plan d’urgence hospitalier

Le plan d’urgence fait partie intégrante de l’organisation d’un hôpital. Le plan d’urgence hospitalier répond à des critères spécifiques. Les compétences en matière de planification d'urgence hospitalière sont réparties entre les différents niveaux politiques de notre pays, mais des accords en matière de plans d’urgence hospitaliers ont été conclus entre les autorités fédérales et les Régions/Communautés.

Projet-pilote: accompagnement en cas de burnout

Dès novembre 2018, jusqu’à 1.000 travailleurs issus du milieu hospitalier et du milieu bancaire en burnout ou menacés de burnout, pourront participer à un projet pilote leur offrant un accompagnement sur mesure.

Travailler avec des substances dangereuses. Outil d’analyse des risques pour le responsable

Pour son mémoire de fin d’études de niveau 2, Lieve Monté a voulu trouver un outil d’analyse des risques pour la ligne hiérarchique de l’UZ Leuven. Cet outil doit permettre aux responsables dont les connaissances en chimie sont limitées d’analyser facilement les opérations impliquant des substances chimiques et de prendre au besoin des mesures pour garantir la sécurité et la santé de leur personnel.

 

Violence à l’hôpital

Chaque année, l’observatoire national français des violences en milieu de santé (ONVS) présente un bilan et une analyse des faits de violence déclarés par les établissements de soins en France. Le bilan 2012 vient de paraître, l’occasion pour PreventFocus d’aborder un phénomène répandu dans le secteur des soins et de tirer quelques enseignements de l’expérience française.

Le travail de nuit après le cancer du sein

Les chercheurs néerlandais qui ont mené l’étude "Nightingale" émettent un avis de prudence quant au retour des femmes souffrant ou ayant souffert d’un cancer du sein à un poste de travail de nuit. "Ce n’est pas à conseiller, mais lorsque le profil de risque et le pronostic de santé sont bons, ce n’est pas non plus à déconseiller", semble-t-il.


 

 

Prévention des blessures par objets tranchants dans le secteur des soins de santé

Les travailleurs du secteur hospitalier et sanitaire (infirmiers, médecins,…) courent le risque d’être infectés à la suite de blessures par aiguilles ou autres objets tranchants à usage médical (scalpel, agrafeuse,…). À la clé, une éventuelle contamination avec des agents pathogènes transmis par le sang (hépatite B et C, HIV,…). L’AR Agents biologiques a été mis à jour et reprend dans une nouvelle section les obligations générales de prévention des accidents par piqûre.

Infections nosocomiales: Quand le danger est dans l'hôpital…

Si l'on se rend à l'hôpital, c'est généralement pour en ressortir en meilleure santé. Et pourtant, il peut arriver à certains patients de contracter une bactérie ou un virus en milieu hospitalier. C'est ce qu'on appelle une infection nosocomiale. Ces infections touchent, en Europe, 6 à 9% des patients hospitalisés par an. Y a-t-il lieu de s'inquiéter?

Etude sur la force de traction et les draps de transfert en milieu hospitalier

Un drap de transfert est un outil pratique qui aide le personnel soignant à relever dans leur lit les patients alités. Pourtant, cet instrument n’est pas utilisé de manière systématique. L’Hôpital du Sacré Cœur de Roulers-Menin (Heilig Hartziekenhuis Roeselare-Menen) a cherché à déterminer quelle force de traction était nécessaire pour déplacer les patients et quels étaient les outils et méthodes les plus efficaces pour réduire au maximum la charge physique supportée par le personnel soignant.

Infections nosocomiales: Quand le danger est dans l'hôpital…

Si l'on se rend à l'hôpital, c'est généralement pour en ressortir en meilleure santé. Et pourtant, il peut arriver à certains patients de contracter une bactérie ou un virus en milieu hospitalier. C'est ce qu'on appelle une infection nosocomiale. Ces infections touchent, en Europe, 6 à 9% des patients hospitalisés par an. Y a-t-il lieu de s'inquiéter?