Etude des postes

Fiche de poste de travail intérimaire: PI lance un nouveau site internet

L’entreprise utilisatrice d’un travailleur intérimaire a l’obligation de compléter et de transmettre à l’agence d’intérim une fiche de poste de travail lorsqu’une surveillance de la santé est obligatoire. Prévention et Intérim (PI), le Service Central de Prévention pour le Secteur du Travail intérimaire, vient de mettre en ligne un nouveau site internet: www.fichepostedetravail.be. Rappel des enjeux de la fiche de poste de travail et tour d’horizon.
 

La réintégration au travail: un rôle pour le conseiller en prévention interne?

Le groupe Detry a mis en place une politique de réintégration au travail pour les travailleurs absents de longue durée. Jessica Laenen, conseillère en prévention, nous a expliqué comment elle est devenue l’instigatrice et la personne clé d’une politique de retour au travail qui fait dorénavant partie de la culture de prévention dans l’entreprise.

Mécanisation et automatisation pour limiter les TMS - le ferraillage

Le Health and Safety Executive (HSE) britannique a étudié l’utilisation et la mise en œuvre d’outils mécaniques et de l’automatisation pour réduire les risques liés aux gestes répétitifs des membres supérieurs. La conclusion? L’automatisation peut s’avérer une solution, mais elle a ses limites. Il faut veiller à ce que les tâches encore effectuées par les travailleurs n’impliquent pas de nouveaux risques. Pour qu’un projet d’automatisation porte ses fruits, il faut consulter les travailleurs au préalable et tester et évaluer le nouveau système avant son introduction.

Mécanisation et automatisation pour réduire les risques des gestes répétitifs: l’étiquetage

Le Health and Safety Executive (HSE) britannique a étudié l’utilisation et la mise en œuvre d’outils mécaniques et de l’automatisation pour réduire les risques des gestes répétitifs pour les membres supérieurs. La conclusion? L’automatisation s’avère une solution, mais elle a ses limites. Il faut veiller à ce que les tâches encore effectuées par les travailleurs n’impliquent pas de nouveaux risques. Pour qu’un projet d’automatisation porte ses fruits, il convient de consulter préalablement les travailleurs et de tester et évaluer le nouveau système avant son introduction.

Dans son rapport d’étude, le HSE donne quelques exemples pratiques d’automatisation. Ce mois-ci, PreventFocus se penche sur l’automatisation de l’étiquetage de boîtes et de produits.

Chariots élévateurs : exigences ergonomiques et avis des utilisateurs

Chaque jour, les conducteurs de chariots élévateurs passent de nombreuses heures derrière le volant de leur véhicule. La prise en compte de l’aspect ergonomique lors de la conception et du choix des chariots élévateurs est donc d’une importance cruciale. Quels sont les facteurs importants et quel est l’avis des principaux intéressés : les conducteurs de chariots élévateurs ?

Mécanisation et automatisation pour limiter les TMS - Empilage de calendriers de l’Avent

Le Health and Safety Executive (HSE), l’organisme britannique compétent en matière de santé et de sécurité au travail, s’est penché sur l’utilisation et la mise en œuvre d'outils mécaniques et d'automatisation visant à réduire les risques pour les membres supérieurs en cas de manutentions répétitives. Le HSE souligne le fait que si l’automatisation peut être une solution, elle a aussi des limites. En outre, il faut veiller à ce que les opérations à réaliser manuellement après l’automatisation n’entraînent pas de nouveaux risques. Un projet d’automatisation ne peut fonctionner que si les travailleurs sont consultés au préalable et lorsque le nouveau système a d'abord été testé et évalué avant d'être mis en place.
Dans son rapport de recherche, le HSE suggère quelques bonnes pratiques en matière d'automatisation. Ce mois-ci, PreventFocus se penche sur le cas de l’empilage automatisé de calendriers.

Mécanisation et automatisation pour limiter les TMS - exemple sur la fermeture de caisses en carton

Le Health and Safety Executive (HSE), l’organisme britannique compétent en matière de santé et de sécurité au travail, s’est penché sur l’utilisation et la mise en œuvre d'outils mécaniques et d'automatisation visant à réduire les risques pour les membres supérieurs en cas de manutentions répétitives. Cet exemple présente une situation dans laquelle les travailleurs doivent empaqueter des calendriers dans des caisses en carton et ensuite sceller ces caisses avec du papier collant. 

Mécanisation et automatisation pour limiter les TMS - exemple sur le tri du papier

Le Health and Safety Executive (HSE) britannique a étudié l’utilisation et la mise en œuvre d’outils mécaniques et de l’automatisation pour réduire les risques liés aux gestes répétitifs des membres supérieurs. Cet exemple présente une situation dans laquelle le tri du papier est automatisé. 

L’AR sur les rayonnements optiques artificiels en pratique

Depuis mai 2010, l’arrêté royal relatif à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs contre les risques liés aux rayonnements optiques artificiels sur le lieu de travail oblige les entreprises qui ont recours à des applications basées sur le rayonnement optique à procéder à une analyse des risques. Implantée à Zele, la société CRC Industries Europe a soumis ses processus et ses installations à une analyse approfondie et adopté différentes mesures afin de s’assurer qu’aucun employé ne soit plus exposé aux rayonnements optiques. Paul Van Hauwermeiren, conseiller en prévention-sécurité Attentia prévention & protection

Aménagement du poste de conduite

Au cours des dernières années, la STIB a progressivement renouvelé sa flotte de tramways, mettant ainsi à disposition de ses clients mais aussi de ses chauffeurs des véhicules plus performants et plus confortables. Mais ce n’est pas encore le cas de tous les véhicules. Les sièges de conduite des "vieux tramways jaunes" ont donc fait l’objet d’une étude ergonomique spécifique afin d’améliorer les conditions de travail de leurs conducteurs.