Aptitude au travail

Reprise progressive du travail et trajet de réintégration

Lorsque les travailleurs se retrouvent en incapacité de travail temporaire ou permanente, ils perçoivent une indemnité. Les coûts liés à ces indemnités ayant fortement augmenté ces dernières années, les ministres de l’emploi et des affaires sociales ont introduit des mesures visant une réactivation plus rapide des travailleurs. Cet article explique les différents systèmes de reprise du travail.

Réintégration: Modèle de formulaire d’évaluation

Le formulaire d’évaluation de la réintégration permet au conseiller en prévention-médecin du travail de remettre sa décision quant au démarrage d’un trajet de réintégration pour un travailleur en incapacité de travail et ne pouvant exécuter le travail convenu.

Retour au travail: le travailleur doit contribuer à son reclassement

Par un arrêt du 20 avril 2015, la Cour du travail de Bruxelles rappelle qu’un travailleur qui fait l’objet d’une procédure de reclassement dans son entreprise en raison de restrictions médicales a également des obligations. Il doit collaborer de manière constructive à son reclassement. 

Le secret professionnel en médecine du travail: un secret bien gardé?

La question du secret médical et, plus largement, celle du secret professionnel auxquels sont tenus les médecins du travail soulève peu de débats en Belgique. PreventFocus a voulu en savoir plus et s’est entretenu avec le Dr. Marc Borguet, Médecin Directeur chez Provikmo, pour faire le point sur ce sujet. 

Obligation de reclassement: le médecin du travail ne peut négliger la procédure

La réglementation impose aux conseillers en prévention-médecins du travail de prendre une série de mesures avant de notifier une décision d’inaptitude définitive. Le non respect de la procédure de reclassement n’est pas sans conséquence pour le travailleur et l’employeur comme en témoigne un jugement rendu en mai 2015 par le tribunal du travail de Bruxelles.


 

Proposition de loi pour faire avancer le dossier réintégration

Monica De Coninck et deux autres parlementaires ont déposé une proposition de loi visant à modifier l’article 34 de la loi du 3 juillet 1978 relative aux contrats de travail. Cette modification devrait permettre de renforcer l’obligation de reclassement car elle lèverait une contraction entre la loi sur les contrats de travail et les dispositions fixées dans la réglementation sur la surveillance de la santé.

Maladie chronique: travailler avec la sclérose en plaques

Presque un quart de la population active européenne souffre d’une maladie chronique, révèlent les statistiques. Des chiffres peu susceptibles de diminuer au cours des prochaines années étant donné le vieillissement constant sur le marché du travail. Aider les malades chroniques à trouver et garder un emploi constitue dès lors un défi important pour les entreprises. “Dans les entreprises prêtes à s'impliquer dans la problématique, les malades chroniques n'engendrent pas de pertes mais bien une plus grande motivation", témoigne Isabella Jansegers, une salariée de chez Robert Half atteinte de sclérose en plaques.

Plus longtemps au travail avec une organisation plus intelligente?

Le mois dernier, vous avez pu lire dans PreventFocus un article sur l’innovation sociale et ses répercussions positives sur la sécurité au travail. Mais comment l’application de ces nouveaux concepts organisationnels peut-elle contribuer à maintenir (plus longtemps) au travail les travailleurs plus âgés et malades (chroniques)?

Fin de contrat pour incapacité médicale définitive

Les dispositions applicables en cas d’incapacité médicale définitive ont été fortement retouchées par la loi du 27 avril 2007 portant dispositions diverses. Les buts poursuivis sont de rendre plus aisée la réintégration de travailleurs en incapacité médicale définitive et de lutter contre la fraude sociale constatée dans ce domaine. Un arrêté royal doit encore fournir les précisions nécessaires à l’exécution de la loi et fixer sa date d’entrée en vigueur.