Charge physique

Hausse des contraintes physiques au travail en Suisse

Le volet suisse de l'Enquête européenne sur les conditions de travail, menée par Eurofoud en 2015 dans 35 pays européens, révèle une hausse des contraintes physiques au travail. 

Ne vous étirez pas inutilement: diminuez plutôt les distances d'atteinte

Pour saisir un objet lors de l’exécution de certaines tâches, nous nous étirerons parfois excessivement. La répétition de ces mouvements peut générer une fatigue musculaire. Pour prévenir les affections qui peuvent en découler, on peut par exemple adapter la distance d'atteinte. On distingue la distance d'atteinte horizontale et verticale.

Directives pour le travail en position debout, accroupie ou agenouillée

Le Conseil de la Santé des Pays-Bas a cherché à déterminer s’il était possible d’établir des valeurs limites pour le travail en position debout, agenouillée ou accroupie. L’enquête se basait sur des données scientifiques relatives aux répercussions négatives pour la santé de ce type de position de travail.
 

Manutention des éboueurs: de l’observation à la formation

La collecte des ordures ménagères constitue une activité importante, particulièrement aujourd’hui où la production de déchets va croissante. L’Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST) s’est penché sur les risques liés à cette activité en observant les éboueurs sur le terrain. L’objectif de cette recherche était de repérer les stratégies de manutention des éboueurs et d'utiliser cette base pour enrichir les formations à la manutention actuellement dispensées.

Taillé pour l’emploi

La profession de coiffeur comporte de nombreux dangers. Aussi les élèves apprennent-ils déjà sur les bancs de l’école à être vigilants et à maîtriser les risques du métier. Monsieur Luc De Clerck s’est penché sur le cas de l’Institut Provincial de coiffure et de soins de beauté à Gand et a procédé à une évaluation de ces risques. Les résultats qu’il a obtenus ont entraîné rapidement la mise en place d’une série de mesures de prévention(1).

La méthode CANS

Pour définir et diagnostiquer les lésions par surcharge, il existe un large éventail de termes et de modèles. Récemment est venu s'ajouter à ce répertoire le terme ou modèle CANS, qui signifie "complaints of arm, neck and/or shoulder". A priori, toute tentative d'éclaircissement est une bonne initiative mais, dans le cas du CANS, un problème se pose. Ce terme est en effet principalement axé sur le diagnostic et le traitement, et moins sur la prévention. Dans le présent article, nous proposons une alternative.

Rik Op De Beeck et Freddy Willems, ergonomes chez Prevent