Dépendance

Dossier: Les benzodiazépines: les somnifères et calmants les plus utilisés

Les somnifères et calmants comme les benzodiazépines peuvent aider le patient en cas d’anxiété et de troubles du sommeil. Ils ont souvent des effets secondaires et le risque de dépendance est réel. Eviter ces médicaments et leurs effets négatifs est possible dans de nombreux cas. 

Prévenir les addictions au travail: pour un engagement des entreprises

Un avis concernant des recommandations afin d’engager les entreprises dans la prévention des conduites addictives (alcool, tabac, stupéfiants) est paru en France en janvier 2019. En France, les consommations addictives concernent en effet plus de 20 millions d’actifs (sur 29 millions, que ce soit dans le privé ou dans la fonction publique).

Lâchez votre smartphone

Nous ne pouvons pratiquement plus nous passer de notre smartphone. Chaque jour, nous passons une grande partie de notre temps libre à consulter Facebook et Instagram, à publier des photos ou des Tweets et à envoyer des messages. Bon nombre de smartphones permettent aujourd’hui de vérifier l’utilisation quotidienne qui en est faite. Si vous souhaitez réduire votre utilisation, certaines applications peuvent vous aider à gérer votre comportement vis-à-vis du GSM.

Canada: tours et détours des indemnités d’accident du travail

Un juge du Tribunal administratif du travail a estimé que si un travailleur québécois victime d’un accident de travail développe une dépendance aux opioïdes dans le cadre de ses traitements, la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité au travail du Québec (CNESST) doit rembourser sa cure de désintoxication.

 

Médicaments améliorant les performances et travail

Les substances améliorant les performances se retrouvent également au travail. Certains groupes de travailleurs y recourent pour mieux pouvoir gérer la pression qu’ils ressentent, contenir leurs peurs ou renforcer leurs capacités cognitives ou motrices. Toutefois, l’utilisation de ces substances comporte des risques tant pour les personnes concernées que pour les collègues. D’un point de vue préventif, il est donc important de comprendre les raisons pour lesquelles des travailleurs choisissent ces produits.

"Workaholism": de quoi parle-t-on?

La dépendance au travail ou "workaholism" est une addiction comportementale. Les personnes qui en sont atteintes éprouvent un tel besoin de travailler qu’elles sont susceptibles de mettre leur santé en danger. Les facteurs de risque sont principalement individuels (personnalité) mais certaines composantes de l’organisation du travail peuvent également favoriser son apparition.

Alcool et drogues au travail

Cinq à vingt pour cent des travailleurs européens sont alcooliques ou risquent de le devenir. C’est ce qu’indique une étude européenne basée sur des rapports nationaux. Les conséquences de la consommation d’alcool et de drogue au travail se manifestent tant au niveau de la santé que sur le plan économique et social et affectent tant le travailleur concerné que ses collègues, son employeur et la société dans son ensemble.

 

Alcool et drogues sur le lieu de travail

La Fondation européenne pour l’amélioration des conditions de vie et de travail (Eurofound) a récemment dressé un état des lieux de la consommation d’alcool et de drogues sur le lieu de travail dans l’UE. Quelle est la place de la Belgique par rapport au reste de l'Union européenne?