Absentéisme maladie

Fonctionnaires: plus souvent absents, mais moins longtemps

Tant dans le secteur privé que dans le secteur public, le taux d’absentéisme pour maladie a augmenté ces dernières années. L’étude relative à l’absentéisme des fonctionnaires fédéraux en 2018 révèle que les fonctionnaires sont en moyenne plus souvent absents, mais moins longtemps que les employés du secteur privé.

Y a-t-il plus d’absentéisme dans les bureaux paysagers?

La conception d’un bureau a un impact sur le bien-être des employés qui y travaillent. Une étude menée en Norvège révèle que les employés qui travaillent dans des bureaux paysagers ou partagés ont un taux d'absentéisme plus élevé que dans les bureaux individuels.

Reprendre le travail après un cancer du sein

Le cancer du sein a de graves répercussions sur la vie des patients. Pour mieux cerner la problématique, Pink Ribbon a fait réaliser une étude qualitative par l'Université de Liège et la Vrije Universiteit Brussel et une étude quantitative par Sanoma. Les résultats des deux études, qui se rejoignent, ont identifié plusieurs problèmes.

Leadership et prévention du burnout

Les supérieurs hiérarchiques jouent un rôle clé dans la prévention du burnout. Une étude de Securex démontre qu’en augmentant la motivation autonome des travailleurs les supérieurs hiérarchiques préviennent ainsi l’absentéisme et l’apparition du burnout.
 

Opinion: Le burn-out n’est pas une maladie

La nouvelle s’était répandue comme une traînée de poudre: l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) allait inclure le burn-out comme maladie officielle dans la classification des maladies. Mais le jour suivant, l’OMS publiait déjà une rectification: le burn-out serait bien enregistré dans la CIM-11, mais comme un phénomène lié au travail. Edelhart Kempeneers, médecin du travail, donne son point de vue sur l'opportunité de reconnaître ou non l'épuisement professionnel comme une maladie.

 

Un outil pour évaluer les risques de burn-out

Un outil basé sur une définition actualisée du burn-out, le Burnout Assessment Tool, a été présenté le 20 mars 2019, à Louvain. Cet outil se compose d’un questionnaire et d’un système de notation qui permettent à l’utilisateur d’évaluer les risques de burn-out.

Réintégration des malades de longue durée: un questionnaire

Pour le professeur Lode Godderis (KU Leuven), il est important de proposer aux patients un soutien correspondant à leur situation et à leurs besoins concrets avant le cap des trois mois. L’introduction d’un questionnaire standardisé destiné à aider les malades de longue durée à reprendre le travail a été annoncée par la ministre fédérale des Affaires sociales, Maggie de Block.

 

Impact des facteurs personnels et sociaux sur la réintégration

Une étude de l’Université d’East Anglia (Royaume-Uni) montre que le soutien des managers et des collègues, ainsi qu’une attitude positive sont les principaux facteurs permettant une réintégration durable.

Faciliter le retour à l’emploi des victimes d’accidents cardiaques

Les maladies cardiovasculaires et les accidents vasculaires cérébraux sont les causes les plus courantes de décès dans le monde, entraînant l’hospitalisation et l’invalidité. Peu d’études portent sur les conséquences sociales de ces accidents cardiaques sévères. Pourtant un tiers des crises cardiaques, 25% des accidents vasculaires cérébraux et 40% des arrêts cardiaques surviennent chez des personnes de moins de 65 ans en âge de travailler.

Projets pilotes pour déceler le burn-out

La ministre des Affaires sociales et de la Santé publique, Maggie De Block, lance trois grands projets pilotes pour prévenir le burn-out en cherchant à en reconnaître les signes avant-coureurs. Une enveloppe de 4 millions d’euros a été dégagée pour ces projets.