Article

Agents chimiques: consultation publique pour l'adaptation des valeurs limites

Les valeurs limites d'exposition professionnelle pour les agents chimiques sont fixées dans l'AR Agents chimiques. Ces valeurs limites sont régulièrement adaptées aux progrès  scientifiques pour mieux protéger les travailleurs. L'adaptation des valeurs limites se déroule en plusieurs phases, prévoyant une consultation publique pour la faisabilité technique et économique.  

Inventaire amiante

Bien qu’il soit aujourd’hui interdit de mise sur le marché, l’amiante est encore présent dans de très nombreux bâtiments. Or, lorsque l'amiante se détériore, il libère des fibrilles invisibles à l'œil nu mais dont l'inhalation est dangereuse pour la santé. Tout employeur est tenu de disposer d’un inventaire amiante et éventuellement d’un programme de gestion. Comment cela se passe-t-il en pratique? PreventFocus s’est renseigné auprès de Certigreen, une firme spécialisée en détection d’amiante. 

Une valeur limite pour le dioxyde de titane nanométrique?

Alors que les Etats-Unis, le Japon et quelques pays européens ont introduit des VLEP (indicatives) pour le dioxyde de titane nanométrique, l’INRS se demande pourquoi aucune valeur limite n’a été fixée en France. Les travaux menés aux USA et une méthode de mesure adaptée devrait pourtant en permettre la détermination. Le point sur la proposition de l’INRS.

Maîtrise des risques dans les zonings d’entreprises chimiques

Située juste au-delà de la frontière avec les Pays-Bas, Chemelot est une zone industrielle qui regroupe des entreprises de production chimique et un parc de Recherche & Développement. Le ‘cluster chimie’ offre de nombreux avantages. Mais quel est l’impact d’une concentration d’entreprises Seveso sur la sécurité? La conseillère en prévention en formation Ilona Verblakt* a interviewé Klaas Bos, le porte-parole de Chemelot.

L’hygiène du travail, un domaine à ne pas négliger

"L’hygiène du travail mérite plus d’attention". Tel est l'avis de Steven Verpaele, membre du bureau de la Belgian Society for Occupational Hygiene (BSOH), conseiller en prévention hygiène du travail chez Mensura SEPPT et président du Belgian Center for Occupational Hygiene (BeCOH). Selon lui, on fait encore trop peu appel aux hygiénistes du travail professionnels. 

Nanomatériaux: comment évaluer les risques?

Nous ne savons pas encore vraiment ce que la production et l'utilisation de nanomatériaux entraînent comme risques. Pourtant, les nanomatériaux et les produits contenant des nanoparticules trouvent de plus en plus d'applications. Pour sa thèse de master après master en Ingénierie de sécurité, Jens Nobels s'est mis en quête de méthodes standardisées pour évaluer les risques liés aux nanomatériaux.

Métro: concentrations en PM10 supérieures à celles mesurées dans l'air extérieur

Le syndicat français CFDT va déposer un nouveau recours pour revoir les normes d'expositions des travailleurs dans les gares, les métros et les tunnels. En 2015, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) avait déjà indiqué que la pollution de l’air mise en évidence pourrait présenter un risque pour la santé des travailleurs y exerçant leur activité professionnelle.

Centres d’incinération des déchets: les agents de maintenance sont les plus exposés

L’évaluation du risque chimique dans le secteur de l’incinération des déchets non dangereux est complexe en raison de la difficulté à caractériser les substances pouvant être émises lors du traitement thermique de déchets ménagers. Cette étude de cas réalisée par l’INRS donne un aperçu des mesurages effectués dans 5 centres de traitement français et des risques d’exposition pour les travailleurs.  

Alarmes pour la détection du gaz: recommandations de paramétrage

Un détecteur de gaz décelant un gaz toxique ou un manque d’oxygène peut être utilisé pour avertir les travailleurs d’une exposition potentiellement dangereuse. Bien souvent, ces systèmes d’alarme utilisent des paramètres standards. Le Health and Safety Executive (HSE) britannique a identifié les facteurs à prendre en compte pour paramétrer les alarmes et a émis des recommandations.

De l'utilité de la biosurveillance

La biosurveillance ou biomonitoring, qui vise à détecter l’exposition à des substances dangereuses par le biais de tests cliniques, doit se faire dans le respect de la législation. L’aspect humain n’est pas à négliger lors de la décision d’appliquer ou non cette mesure. Steven De Vriese, médecin du travail chez Securex, explique la complexité de la biosurveillance.