Article

Syndicats et risques psychosociaux: résultats d'un projet dans quatre pays du sud de l'Europe

Une étude sur les obstacles et les facteurs favorables aux processus participatifs de prévention des risques psychosociaux (RPS) dans les entreprises a été menée dans quatre pays méditerranéens (France, Italie, Espagne, Turquie). Cette initiative, intitulée E-impro, a été coordonnée par l'institut syndical espagnol Istas, avec comme partenaires l'Institut syndical européen (ETUI) et l'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail (EU-OSHA).

Accidents du travail et risques psychosociaux

Le SPF Emploi a dressé une check-list permettant de vérifier si des facteurs psychosociaux ont contribué à un accident du travail. Cette check-list peut aider à rédiger le rapport circonstancié, qui doit mentionner les causes de nature psychosociale.

8% des travailleurs accros au travail?

Les résultats d’une étude récente indiquent que 8,3% des travailleurs norvégiens sont des "workaholics", des bourreaux du travail. Contrairement à de nombreuses études menées précédemment, celle-ci a été réalisée auprès d’un échantillon représentatif des salariés.

L’intensification du travail se poursuit

Selon l’enquête sur les conditions de travail en France, les contraintes sur le rythme de travail se sont accrues entre 2005 et 2013. Cette intensification est plus marquée dans le secteur public que dans le privé. En outre, les travailleurs sont de plus en plus nombreux à vivre des situations exigeantes sur le plan émotionnel au travail.

Deux tiers des employés belges joignables pendant les vacances

Juillet est pour beaucoup synonyme de congé. Toutefois, les employés belges sont nombreux à être joignables même en congé, indique une étude de Securex.

D'importantes disparités dans la satisfaction au travail chez les travailleurs européens

Les résultats de l'Eurobaromètre sur les conditions de travail sont parus fin avril. Ils montrent d'importantes disparités entre les différents pays européens. Autre tendance qui se dégage: plus de la moitié des travailleurs interrogés (57%) estiment que les conditions de travail se sont détériorées au cours des dernières années.

Des recommandations néerlandaises pour améliorer l’équilibre travail-vie privée

L’association néerlandaise de médecine du travail et d’entreprise (Nederlandse vereniging voor  arbeids- en bedrijfsgeneeskunde - NVAB) a édité une directive multidisciplinaire Équilibre Travail-Vie privée. Le document émet des recommandations sur les méthodes de mesure, les facteurs de risque, les conséquences pour le travail et la famille et les interventions envisageables pour améliorer l’équilibre travail-vie privée.

La participation directe dans la prévention des risques psychosociaux reste un défi

Parvenir à une culture d’ouverture en matière de risques psychosociaux est l’un des principaux défis pour le secteur de la sidérurgie, note un rapport d’Eurofound, publié le 8 avril 2014. Selon le rapport, intitulé "Industrial relations practices related to psychosocial constraints at work in the steel sector" (Les pratiques de dialogue social liées aux risques psychosociaux au travail dans le secteur de la sidérurgie), cette situation serait notamment due au fait que ce secteur emploie principalement une main d’œuvre masculine dans des activités physiquement éprouvantes et que cette catégorie de travailleurs ne s’exprime pas facilement sur ses éventuelles difficultés psychosociales. 

Risques psychosociaux dans l’entreprise: feu vert, orange ou rouge?

Sensibiliser à la présence des risques psychosociaux dans l’entreprise est l’objectif principal d’un outil développé actuellement par l’Université de Namur et la KULeuven à la demande du SPF Emploi, Travail et Concertation sociale. Il sera mis gratuitement à la disposition de toutes les entreprises très prochainement. PreventFocus a voulu en savoir plus sur ce projet et vous livre les premiers détails, grâce à la collaboration de Charlotte Lambert, chercheuse à l’Université de Namur.

L’open-space en question

Malgré un nombre croissant d’études qui tendent à démontrer que l’open-space n’a pas tenu toutes ses promesses, cette forme d’aménagement des lieux de travail rencontre toujours un grand succès. Ce succès est peut-être attribuable au fait que de nombreuses entreprises et institutions perçoivent l’aménagement de leurs locaux comme une question essentiellement technique confiée aux facility managers et fournisseurs de mobilier. Lorsque les psychologues, les ergonomes et même les économistes y regardent de plus près, la contribution des espaces ouverts à l’amélioration de la communication, de la créativité et de la performance semble être souvent mise à mal.