Article

Activités professionnelles comprenant un risque d’exposition nucléaire

Le 30 mars 2012 a été publié dans le Moniteur belge un arrêté de l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire fixant les activités professionnelles visées à l’article 4 de l’arrêté royal du 20 juillet 2001 portant règlement général de la protection de la population, des travailleurs et de l’environnement contre le danger des rayonnements ionisants. Cet arrêté contient une liste des activités professionnelles qui comprennent également un risque d’exposition externe, d’ingestion ou d’inhalation de substances radioactives naturelles, et ce, dans des locaux existants ou à construire, lors de circonstances de travail ou d’occupation normale ou pendant l’entretien.

Pas d’analyse des risques dans l’AR sur les rayonnements optiques artificiels?

L’arrêté royal relatif aux rayonnements optiques artificiels stipule que tout employeur est tenu de procéder à une analyse des risques. Le hic, c’est que ce que le législateur décrit par la suite n’a rien d’une analyse des risques. C’est en tout cas le point de vue développé dans la contribution qui suit. Jan Dillen, Fédérale Assurance

L’AR sur les rayonnements optiques artificiels en pratique

Depuis mai 2010, l’arrêté royal relatif à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs contre les risques liés aux rayonnements optiques artificiels sur le lieu de travail oblige les entreprises qui ont recours à des applications basées sur le rayonnement optique à procéder à une analyse des risques. Implantée à Zele, la société CRC Industries Europe a soumis ses processus et ses installations à une analyse approfondie et adopté différentes mesures afin de s’assurer qu’aucun employé ne soit plus exposé aux rayonnements optiques. Paul Van Hauwermeiren, conseiller en prévention-sécurité Attentia prévention & protection

Exposition des travailleurs aux rayonnements ionisants: qu’en est-il en Belgique?

La catastrophe nucléaire à Fukushima (Japon) a fait des rayonnements ionisants un problème aigu. Quelle est la réglementation applicable en Belgique en matière de protection contre les rayonnements ionisants?

Radioactivité d’origine naturelle

De nombreux matériaux et minerais utilisés dans les activités de toute une série de secteurs industriels présentent naturellement une certaine teneur en substances radioactives. En anglais, l’on appelle ces matières naturellement radioactives des NORM (Naturally Occurring Radioactive Materials).

Exposition du personnel navigant au rayonnement cosmique

Le personnel navigant est exposé au rayonnement cosmique. Les entreprises exploitant des avions ont dès lors l'obligation de surveiller leur niveau d'exposition à ce rayonnement ionisant. L’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) (1) a publié récemment ses recommandations pratiques en matière d’évaluation de l’exposition (2). Mais qu'est-ce que donc que le rayonnement cosmique?

Irradiation accidentelle d’un opérateur

Le 11 mars 2006 survenait un grave accident de travail sur le site de Sterigenics à Fleurus: un opérateur était irradié par un rayonnement ionisant de forte intensité. Hospitalisée en France dans un établissement spécialisé, la victime a pu rejoindre les siens après un peu plus d'un mois de traitement. Que s’est-il passé exactement? Quels sont les effets d’un rayonnement ionisant sur l’homme ?