Article

La manutention de charges au bureau: risques et mesures de prévention

Les travailleurs occupés dans des environnements de bureau soulèvent aussi régulièrement des charges. Une manutention incorrecte des charges peut affecter le dos et les membres. Informer les travailleurs sur les risques et les mesures de prévention permet de réduire considérablement le nombre d’accidents du travail qui surviennent chaque année suite à la manipulation de charges.

Améliorer le travail des aides familiales à domicile

Le Service de la recherche de l'Institut de recherche Robert-Sauvé en santé et en sécurité du travail (IRSST - Canada), en collaboration avec le Service de Psychologie du travail de l'Université de Mons (UMONS), a publié en 2011 un guide sur la "Prévention des risques dans l'aide et les soins à domicile". Sur base de recherches et d'expériences menées au Québec et en région Wallonie-Bruxelles, le guide propose un modèle des déterminants de la santé et de la sécurité au travail dans le secteur de l'aide et des soins à domicile. Il présente également des pistes de bonnes pratiques organisationnelles. 

Principes et concepts ergonomiques: une nouvelle norme de base

L’Organisation internationale de normalisation (ISO - International Standards Organisation) a récemment publié une nouvelle norme ergonomique. Cette norme entend fournir un cadre commun aux principes et définitions essentiels de l’ergonomie contenus dans d’autres normes consacrées au sujet.

ISO TR 12296: Manutention manuelle des patients

Le secteur des soins de santé emploie près de 10% de salariés européens. Or ce secteur est, après celui de la construction, celui qui présente le plus grand pourcentage de troubles musculosquelettiques (TMS). L’un des plus grands risques de ce secteur est la manutention manuelle des patients. Le rapport technique ISO/TR 12296 Ergonomie - Manutention manuelle des personnes dans le secteur de la santé dresse une liste récapitulative des méthodes permettant d'analyser les risques liés à la manutention manuelle de patients. Il propose également des stratégies et des solutions visant à limiter ces risques.

Une solution aux problèmes de dos des dentistes en milieu hospitalier

 

Plus que d’autres catégories professionnelles, les dentistes sont régulièrement victimes de troubles musculo-squelettiques (TMS). En effet, les dentistes qui sont amenés à soigner des patients alités sont plus susceptibles que d’autres de développer des TMS. L’Hôpital universitaire de Gand a donc choisi de rechercher une solution afin d’en finir avec les postures de travail inconfortables.

 

 


Directives pour le travail en position debout, accroupie ou agenouillée

Le Conseil de la Santé des Pays-Bas a cherché à déterminer s’il était possible d’établir des valeurs limites pour le travail en position debout, agenouillée ou accroupie. L’enquête se basait sur des données scientifiques relatives aux répercussions négatives pour la santé de ce type de position de travail.
 

Formation continue des femmes de chambre

‘Il est toujours possible de faire mieux’. Telle était la devise du personnel d’entretien de l’hôtel NH de Gand au moment d’entamer, il y a six ans, un programme de formation en ergonomie pour les femmes de chambre mis au point par leur employeur en collaboration avec Securex. Depuis, les employées concernées bénéficient trois à quatre fois par an d’un apprentissage relatif aux postures de travail ergonomiques.

Analyse et solutions ergonomiques

Les participants à la formation ‘Conseiller en ergonomie’ organisée par Prevent et l’Institut pour la sécurité de la Province d’Anvers doivent présenter un travail de fin de formation. Ce travail consiste à procéder à une analyse d’un poste de travail suivant une méthodologie ergonomique et à proposer une solution. PreventFocus propose de découvrir quelques-uns de ces exemples pratiques.

L’ergonomie est-elle obligatoire?

Bien qu’il n’y ait pas à proprement parler d’arrêté royal sur l’ergonomie, de nombreux points d’attache législatifs ancrent les principes ergonomiques dans la politique du bien-être au travail. En outre, les normes fournissant des recommandations claires pour organiser le travail de manière ergonomique ne manquent pas.

La BES défend la cause de l’ergonomie

La BES, l’association belge d’ergonomie, a vu le jour il y a précisément 25 ans dans l’optique d’informer et de réunir les ergonomes belges. L’association entend donc inciter les entreprises à appliquer les principes d’ergonomie dans leur organisation du travail. Bien des choses ont changé depuis 1986, mais il faut reconnaître qu’il reste encore du pain sur la planche. PreventFocus a rencontré la présidente nationale Veerle Hermans et le secrétaire Alain Piette pour évoquer le passé et l’avenir de l’association.