Article

Assouplissement et extension du programme dos

Le programme de prévention dos de Fedris a été lancé il y a 10 ans pour que empêcher la lombalgie dont souffrent certains travailleurs de devenir une maladie chronique. Le programme va être étendu et assoupli.

Dans le nouveau Code, l’ergonomie a son propre Livre

Le Livre VIII du nouveau code du bien-être au travail est consacré aux Contraintes ergonomiques. Si cette solution accorde plus de visibilité aux troubles musculo-squelettiques liées à des activités de travail, elle ne couvre cependant pas tous les aspects traités par l’ergonomie. 

 

Risques ergonomiques dans le secteur alimentaire

Prevent a effectué des observations et des analyses sur les risques ergonomiques dans l’industrie alimentaire. Les données, enregistrées de manière structurée grâce à l’outil Ergoscan®, ont été rassemblées dans un rapport de synthèse. Ce rapport présente les problèmes les plus communément rencontrés dans le secteur et formule des recommandations pratiques.

 

Le cobot, élément du poste de travail ergonomique

Les ouvriers d’Audi Brussels sont depuis peu assistés par des cobots. La combinaison homme-robot n’est, pour le constructeur automobile allemand, qu’un élément d’une stratégie de production laissant une grande place à l’ergonomie.

Crowdsourcing: plateformes de recrutement en ligne et bien-être au travail

Les plateformes de recrutement en ligne ont le vent en poupe. Mais quelles sont les incidences pour le bien-être des travailleurs qui y sont recrutés?

 

Coworking et bureaux flexibles: “Créer des espaces où l’on aime venir travailler”

 Surfant sur la vague du travail nomade (le lundi au siège, le mardi à la maison, le mercredi dans une succursale régionale,…), les espaces de coworking et bureaux flexibles poussent comme des champignons. De quelle manière contribuent-ils au bien-être des employés de bureau? PreventFocus a rendu visite à trois entreprises actives sur le marché du travail flexible.

Centres d’appel d’urgence: Prévenir les TMS passe aussi par le soutien émotionnel

Une étude ergonomique menée au Canada auprès des agents préposés aux centres d’appel d’urgence 911 montre que, pour prévenir les TMS, la bonne conception des bureaux ne suffit pas. Les contraintes psychosociales, telles que l’augmentation de la charge de travail ou de la complexité des appels sont, en effet, associées à une augmentation des sensations de douleurs musculo-squelettiques. Les efforts de prévention devraient également porter sur le soutien cognitif et émotionnel des opérateurs. Aperçu des enseignements de cette étude menée par l’IRSST.

L’ergonomie au cœur du lean

Prevent a rencontré Laurent Vigneron, ergonome chez Caterpillar Gosselies. Il nous décrit comment l’ergonomie s’est intégrée à la modernisation des lignes d’assemblage et à la transformation de l’organisation du travail à l’œuvre depuis 2012 dans l’entreprise. Il pose un regard lucide sur les valeurs ajoutées mais aussi les limites d’un système.

Un poids de levage maximum?

La charge maximale de levage est une problématique épineuse, au point de soulever des questions au sein même du parlement. La réglementation ne fixe aucune limite mais impose une analyse de risque. Le secteur de la construction s’en tient à un maximum de 25 kg. Les normes et la méthode NIOSH indiquent également 25 ou 23 kg.

 

Facteurs de risques liés au travail pour le syndrome radiculaire lombo-sacré

Les autorités néerlandaises en charge des maladies professionnelles viennent de revoir la directive relative au syndrome radiculaire lombo-sacré lié au travail. La directive révisée stipule qu’il peut uniquement être question de maladie professionnelle en cas de soulèvement et port répétés de charges de plus 5 kg ou d’une inclinaison du tronc répétée ou prolongée. D’autres éléments comme la conduite d’un véhicule ne sont pas considérés comme des facteurs de risques. Cette directive repose sur des études scientifiques qui fournissent ou non une preuve pour les différents facteurs de risques.