Article

Analyser les risques: facteur humain et modèle HEEPO (2e partie)

Dans cette série d’articles, Guy Debleeckere cherche une méthode simple, universelle et systémique pour analyser les risques et les accidents. Dans ce dernier article, il applique le modèle HEEPO interactif pour analyser un accident impliquant un recycleur de solvants.

Analyser les risques: facteur humain et modèle HEEPO (1e partie)

Dans cette série d’articles, Guy Debleeckere cherche une méthode simple, universelle et systémique pour analyser les risques et les accidents. Dans cette première partie, il explore le modèle SHELL et nous présente HEEPOR.

Formulaires électroniques chez Fedris

L'Agence fédérale des risques professionnels (Fedris) a introduit les formulaires électroniques. Les premiers à pouvoir être remplis électroniquement sont les formulaires Covid-19 pour le secteur privé:

·      501-Covid19 - Indemnisation Covid-19 (secteur privé - soins de santé et en cas d'une flambée)

·      503-Covid19 - Attestation médicale indemnisation Covid-19 (secteur privé - soins de santé et en cas d'une flambée)

Les médecins et les citoyens peuvent remplir ces formulaires en ligne et les signer numériquement en se connectant avec leur eID ou itsme.

Les formulaires électroniques se trouvent sur le site internet de Fedris et sur le site eHealth. Les formulaires papier peuvent encore être utilisés, mais pour un traitement plus rapide des dossiers, il est désormais recommandé d'opter pour la version numérique.

D'autres formulaires seront numérisés dans un avenir proche, de manière à pouvoir soumettre les demandes et les déclarations plus rapidement et plus facilement.

 

Source: fedris.be

 

 

 

La 'Safety Street' de Evonik à Anvers: pour une formation interactive et participative

L’entreprise chimique Evonik Anvers emploie plus de 1.000 travailleurs et collabore avec environ 250 contractants. L’installation ‘Safety Street’ de l’entreprise présente aux travailleurs et aux contractants, de manière simple et interactive, une méthode de travail encore plus sûre sur le site. Werner Van Acker, ingénieur chez Evonik, explique le concept.

Arbre des causes: possibilités et limites de la méthode (partie 3) - méthode alternative

Dans les deux articles précédents de cette série, le conseiller en prévention Guy Debleeckere a a abordé les principes de l’arbre des causes, certains écueils relatifs à son utilisation et  appliqué la méthode à une étude de cas. Dans ce dernier article, il présente une méthode alternative d’analyse des accidents.

Opinion - Analyses des risques et protection des silos

Dans cet article, Ruben Vermeylen, Explosion Safety Consultant de ISMA, met en lumière l’approche adoptée actuellement en matière d’analyses des risques et de protection des silos, en s’intéressant spécifiquement aux risques des couches de poussières et à la nécessité du compartimentage.

Arbre des causes: possibilités et limites de la méthode (2) - étude de cas

Dans l’article précédent de cette série, le conseiller en prévention Guy Debleeckere a abordé les principes de l’arbre des causes ainsi que certains écueils relatifs à son utilisation. Dans cette deuxième partie, il utilise cette méthode pour analyser un accident du travail grave survenu dans le port d’Anvers.

Arbre des causes: possibilités et limites de la méthode

Dans ce premier article d’une série de trois, le conseiller en prévention Guy Debleeckere aborde les principes de l’arbre des causes et les problèmes qui peuvent se poser lors de son utilisation. Les deux parties suivantes proposent une étude de cas et une méthode alternative.

Analyser les risques au niveau de l’organisation

Bien analyser les risques au niveau de l’organisation peut éviter toutes sortes de dommages à l’entreprise. Pour cette analyse, il est important de pouvoir compter sur une équipe multidisciplinaire. L’expert en sécurité Ronny Maes nous en explique les modalités d’exécution.

Il y a 25 ans la catastrophe de Blaye tuait 11 personnes

Le 20 août 1997 à 10:15 du matin, un silo à grains appartenant à l'entreprise Semabla, une industrie d'ensilage et de stockage de céréales, explose dans le port de Blaye, le long de la Gironde, à une cinquantaine de kilomètres de Bordeaux (France). L’explosion, qui a ravagé deux tiers du silo, fait 11 morts. La réglementation française en matière de conception des silos a été revue en conséquence.