Législation

Tronçonneuse: un certificat européen

Le European Chainsaw Certificate (communément appelé Permis Tronçonneuse) décerné à un utilisateur de tronçonneuse atteste de ses connaissances et de ses compétences. Ce certificat européen est de plus en plus souvent exigé par les maîtres d'ouvrage. Il est obligatoire pour travailler dans les bois publics en Flandre. Certains employeurs l’exigent en Wallonie aussi.

Révision de la Directive Machines: un document de synthèse des propositions

Les États membres ont envoyé des propositions pour corriger et améliorer la réglementation européenne relative aux machines à la Commission européenne, qui les a synthétisés dans un document Proposals for the Revision of Directive 2006/42/EC on machinery (Machinery Working Group).

Une norme pour l'élaboration des modes d'emploi

La norme EN ISO 20607 traite de l'élaboration des modes d'emploi pour les machines. La norme énonce les exigences à prendre en compte par le fabricant lors de la rédaction des instructions.

Directive Machines: annexe IV et procédures d’évaluation de la conformité

En vertu de la directive Machines, les fabricants doivent apposer un marquage CE sur une machine après avoir effectué les procédures d’évaluation de la conformité destinées à démontrer qu’elle est conforme aux exigences essentielles de santé et de sécurité. Certains types de machines, énumérés à l’annexe IV de la directive, peuvent nécessiter l’intervention d’un organisme notifié.

Modifier une machine: quand l’utilisateur devient fabricant

L’obligation de mettre sur le marché une machine sûre incombe au fabricant ou à l’importateur (marquage CE). Si l’utilisateur apporte des modifications importantes à la machine, il est tenu de veiller à ce que les procédures de conformité soient respectées.

Évaluation de la directive Machines

La Directive européenne relative aux machines (2006/42) réglemente la commercialisation de machines et contient des exigences pour les fabricants. Dans le cadre du programme REFIT, destiné à vérifier l’efficacité de la législation européenne, la directive Machines a également été soumise à une évaluation. De manière générale, les effets de la directive sont jugés positifs. Des ajustements sont nécessaires en matière de surveillance du marché et pour pouvoir mieux répondre aux évolutions numériques.

Normes harmonisées et directive Machines

La directive Machines 2006/42/CE réglemente la mise sur le marché des machines (marquage CE). Afin de démontrer la conformité avec la directive, le fabricant peut appliquer les normes harmonisées. Ces normes harmonisées sont divisées en trois grandes catégories: les normes de type A, de type B et de type C.

Adaptation du guide de la directive Machines

En 2010, la Commission européenne a publié un guide extensif expliquant les différentes dispositions de la directive Machines (2006/42/CE). En juillet 2017, cette première version a été suivie d’une nouvelle, qui apporte des clarifications ainsi que des adaptations liées à des modifications apportées à la législation communautaire.

Modernisation des ascenseurs: état d’avancement

En 2016, le SPF Emploi et le SPF Économie ont mené une campagne de contrôle des ascenseurs pour lesquels le délai de modernisation avait expiré. Il s’est avéré que bon nombre d’entre eux n’étaient pas encore modernisés ou n’étaient pas en règle. En outre, des accidents mortels s’étaient produits cette même année. Le coordinateur national de la campagne ascenseurs du SPF Emploi dresse un bilan de la situation.

Normes d’émission des engins mobiles

Pour réduire l’émission de gaz et de particules polluantes dans l’atmosphère, des limites d'émission ont été fixées pour les véhicules et autres engins mobiles. Le règlement (UE) 2016/1628 détermine les normes d’émission pour les ‘engins mobiles non routiers’ (compresseurs, engins de construction, machines agricoles, chariots élévateurs, engins de maintenance routière, véhicules aéroportuaires, grues mobiles, bateaux, locomotives,...). Il est recommandé d’exiger la conformité avec ce règlement, en vigueur depuis le 1er janvier 2017, lors de la commande de ce type d’engin.