Actuel

Santé au travail: la stratégie française sur les perturbateurs endocriniens

Dévoilée au début de septembre 2019, la deuxième stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens prévoit, dans son volet sur la santé au travail, l'établissement de valeurs limites d'exposition professionnelle ainsi qu'une action spécifique pour le secteur du nettoyage.

Remboursement des vaccins: nouvelle procédure

Fedris prend en charge le remboursement des vaccins des travailleurs courant un risque accru de contracter une maladie infectieuse dans l’exercice de leur profession. Une nouvelle procédure a été mise en place le 1er juin 2018. 

Sport obligatoire dans certaines entreprises suédoises

En Suède, des employeurs poussent la pratique du sport à l'extrême et l’imposent au travail.

Rester longtemps assis rend malade

La sédentarité est peut-être l’une des causes principales des problèmes de santé au 21e siècle. Le VIGeZ (institut flamand pour la promotion de la santé et la prévention des maladies) a rassemblé dans une fiche toutes les informations sur ce qui nous attend si nous restons assis trop longtemps et sur les mesures à prendre pour prévenir les risques liés au recours immodéré à cette position.

Travailleurs en bonne santé = moins de stress

Siemens Belgique a remporté en mars 2015 le prix des bonnes pratiques “Lieux de travail sains” pour sa politique de bien-être psychosocial. “Notre programme Fit@Work vise à améliorer la santé de nos travailleurs. Nous pensons qu’une bonne santé mentale et physique peut prévenir le stress, l’absentéisme et les burn-outs.”

Les changements sociétaux sont-ils promoteurs de bien-être au travail?

Le Professeur Philippe Mairiaux (Santé au travail et Education pour la santé – STES, Université de Liège) a cherché à répondre à la question de savoir si les changements sociétaux peuvent promouvoir le bien-être au travail. La réponse n’est pas simple. L’évolution est, comme toute chose, porteuse d’avantages et d’inconvénients.

Pour vivre plus longtemps, ne restez pas assis!

Selon une étude parue dans le British Journal of Sports Medicine, notre vie pourrait se prolonger de quelques années si on s’asseyait moins.

Le manque d’en-cas sains pousse les travailleurs à mal s’alimenter

Selon une étude sur les habitudes alimentaires au travail réalisée à la demande de la Criée d'Hoogstraten, 62% des travailleurs sont prêts à manger plus de fruits s’ils sont proposés gratuitement ou à un faible prix par leur employeur. Mais seuls 12% des employeurs mettent des fruits gratuitement à disposition.

Ramadan et travail

Le jeûne du ramadan modifie les habitudes alimentaires et de sommeil des musulmans qui le pratiquent.  Ces changements de rythme de vie ne sont pas conséquences sur le travail.