Bonne Pratique

Maladie chronique: travailler avec la sclérose en plaques

Presque un quart de la population active européenne souffre d’une maladie chronique, révèlent les statistiques. Des chiffres peu susceptibles de diminuer au cours des prochaines années étant donné le vieillissement constant sur le marché du travail. Aider les malades chroniques à trouver et garder un emploi constitue dès lors un défi important pour les entreprises. “Dans les entreprises prêtes à s'impliquer dans la problématique, les malades chroniques n'engendrent pas de pertes mais bien une plus grande motivation", témoigne Isabella Jansegers, une salariée de chez Robert Half atteinte de sclérose en plaques.

Agir sur les absences-maladie avec l’aide du Fonds social européen

En matière de soins à domicile, la continuité des prestations offertes aux patients joue un rôle primordial. Or, ce secteur se caractérise par un très fort taux d’absences pour raison de maladie. Pour répondre au problème, l’asbl flamande de soins et services à domicile Familiehulp a lancé un projet baptisé "ik wil er wel-zijn" et a élaboré, avec le soutien du Fonds social européen (FSE), une véritable politique de gestion de l’absentéisme. Dans ce cadre, différentes expériences ont été menées afin d’étudier l’impact pratique de certaines actions menées dans le cadre de l’absentéisme. Les responsables du projet ont également testé diverses possibilités visant à réduire la pression de travail des employés.

Travailler avec des personnes déficientes: un défi pluriel

L'activité professionnelle est un des leviers primordiaux de l'intégration sociale. Malheureusement, certaines personnes isolées par leur handicap en sont souvent privées. Les Entreprises de Travail Adapté (ETA) leur offrent la possibilité de valoriser leurs compétences et de suivre des formations continues pour pouvoir un jour réintégrer un emploi ordinaire ou évoluer au sein même de l'ETA. La Ferme NOS Pilifs fait partie des ETA présentes à Bruxelles qui proposent des possibilités d'emploi. Vu qu’elle accueille des personnes aux handicaps fort différents, le personnel d'encadrement doit disposer d'un nombre de compétences élevé. Visite d'une entreprise dynamique qui s'adapte aux travailleurs tout en veillant à leur sécurité et à leur bien-être.

Une politique en matière d’absentéisme chez Thuiszorg Vleminckveld

Dans le cadre d’une journée d’étude sur l’absentéisme organisée en mars chez Lucina La journée d’étude était intitulée "Verzuimbeleid - Een multidisciplinaire aanpak" (1), à Pellenberg, le Service social indépendant Thuiszorg Vleminckveld a été invité à présenter sa politique en matière d’absentéisme. Leur démarche se démarque par sa motivation. En effet, elle n’est absolument pas axée à la base sur les réductions des coûts liés à l’absentéisme: elle se réclame surtout participative et volontaire. Son objectif est clair: améliorer le bien-être des collaborateurs.

La gestion du personnel et de la diversité chez EXKi

En 2007, EXKi a signé la charte "diversité" de la Région de Bruxelles-Capitale (1). Déjà orientée vers une politique d’ouverture, EXKi s’est engagée publiquement à mener des actions en matière de diversité. En quoi consiste cet engagement et quels en sont les bénéfices pour le bien-être des travailleurs? PreventFocus a rencontré Andrea Leponce, Academy Manager chez EXKi.