Article

Epilepsie & travail

Depuis 2015, la journée internationale de l’épilepsie a lieu le deuxième lundi de février. En Belgique, 60.000 personnes souffrent d’épilepsie, une maladie qui touche une personne sur 150. Bien qu’elle apparaisse souvent à l’enfance, elle peut aussi se déclencher à n’importe quel moment de la vie. Il y a plusieurs formes d’épilepsie. Il est donc important de ne pas généraliser. La plupart des personnes souffrant d’épilepsie peuvent mener une vie normale et travailler.

 

Presbytie et travail sur écran. Partie 3: méthode de terrain et choix des verres

Ce troisième article de la série ‘Presbytie et travail sur écran’ décrit une méthode de terrain destinée à objectiver l’origine de la fatigue visuelle due à la sur-sollicitation de l'accommodation. Il se termine par une revue de choix de verres pour le travail sur écran.

Série Presbytie et travail sur écran. Deuxième partie: presbytie et travail sur écran: communication des données du poste de travail

Ce deuxième article de la série ‘Presbytie et travail sur écran’ s’attache à présenter un support permettant la communication des données du poste de travail dans le cadre des interventions de terrain.

Série Presbytie et travail sur écran. Première partie: aspects optiques, contraintes posturales

Le nombre de travailleurs presbytes (souffrant d’une perte de la vision de près due à l’âge) travaillant sur écran est en très forte croissance. Ils ont des besoins spécifiques. Leur bien-être visuel peut être considérablement augmenté simplement en coordonnant mieux et en enrichissant la circulation des informations entre les différentes professions concernées.
Ce premier article rappelle les éléments d’optique nécessaires à la compréhension et présente le contexte de la problématique: la fatigue visuelle et les contraintes posturales à l’écran induites par une compensation optique inadéquate.

La CEDH et la surveillance des communications au travail bis

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a donné ses conclusions sur un cas de surveillance des communications au travail dans son arrêt du 7 septembre 2017. Celui-ci diffère de l’arrêt original du 12 janvier 2016.

 

Dans le nouveau Code, l’ergonomie a son propre Livre

Le Livre VIII du nouveau code du bien-être au travail est consacré aux Contraintes ergonomiques. Si cette solution accorde plus de visibilité aux troubles musculo-squelettiques liées à des activités de travail, elle ne couvre cependant pas tous les aspects traités par l’ergonomie. 

 

Risques ergonomiques dans le secteur alimentaire

Prevent a effectué des observations et des analyses sur les risques ergonomiques dans l’industrie alimentaire. Les données, enregistrées de manière structurée grâce à l’outil Ergoscan®, ont été rassemblées dans un rapport de synthèse. Ce rapport présente les problèmes les plus communément rencontrés dans le secteur et formule des recommandations pratiques.

 

La CEDH et la surveillance des communications au travail

La Cour européenne des droits de l’homme (CEDH) a donné ses conclusions sur un cas de surveillance des communications au travail survenu en Roumanie dans un arrêt du 12 janvier 2016. Les faits et arguments pour comprendre le contexte de ce jugement.

 

Crowdsourcing: plateformes de recrutement en ligne et bien-être au travail

Les plateformes de recrutement en ligne ont le vent en poupe. Mais quelles sont les incidences pour le bien-être des travailleurs qui y sont recrutés?

 

Opinion: Un employeur peut-il lire les e-mails de ses travailleurs?

Le contrôle de l’employeur sur les e-mails de ses travailleurs est un point récurrent et fréquemment abordé. La Commission de Protection de la Vie Privée (CPVP), qui a changé son opinion sur le sujet, considère désormais, dans une interprétation contraire à la législation en vigueur, que l’employeur peut lire les courriers électroniques de ses travailleurs. Voici le point de vue de Martin Willems, Secrétaire permanent de la Centrale nationale des employés (CSC) sur la question.

 

A propos de l’auteur:
Martin Willems est secrétaire permanent à la Centrale Nationale des Employés (CSC) et suit notamment les entreprises du secteur IT et des nouvelles technologies; il est aussi membre de l'ASBL Terra Laboris, centre de recherche en droit social.