Une valeur limite pour le dioxyde de titane nanométrique?

Alors que les Etats-Unis, le Japon et quelques pays européens ont introduit des VLEP (indicatives) pour le dioxyde de titane nanométrique, l’INRS se demande pourquoi aucune valeur limite n’a été fixée en France. Les travaux menés aux USA et une méthode de mesure adaptée devrait pourtant en permettre la détermination. Le point sur la proposition de l’INRS.

: PreventFocus 6/2016