Toitures en amiante-ciment: interdiction d'installer des panneaux solaires

L’installation de panneaux solaires, grâce notamment aux primes attribuées sous certaines conditions par les Régions, a les faveurs du public. Mais le SPF Emploi, suite aux questions qui lui ont été posées sur le sujet, a tenu à rappeler qu’il était interdit d’installer des panneaux solaires sur une toiture en amiante-ciment. 

 

 

Cette opération, en portant atteinte à l'intégrité de l'amiante-ciment, fait courir un risque d'exposition non seulement aux installateurs mais probablement aussi plus tard aux réparateurs. C’est pourquoi ce genre d’intervention est interdit par l'arrêté royal du 16 mars 2006 relatif à la protection des travailleurs contre les risques liés à l’exposition à l'amiante.   

Selon cet AR, l'exposition aux fibres d'amiante, provenant d'objets contenant de l'amiante qui étaient installés et/ou qui étaient en service avant l'entrée en vigueur de l'interdiction de l'amiante, doit toujours être évitée ou, si cela ne s'avère pas possible, être minimalisée. Les interventions sur des matériaux renfermant de l'amiante ne peuvent donc servir qu’à limiter autant que possible l'exposition à l'amiante ou à identifier la matière (notamment par échantillonnage). La limitation de l’exposition à l’amiante peut se faire à court terme (par fixation, encapsulage, entretien correct destiné à conserver son intégrité,…) ou à long terme (en l'enlevant). 


Source: Interdiction d’installer des panneaux solaires sur les toitures en amiante-ciment (SPF Emploi, Travail et Concertation sociale).

 

: PreventActua 03/2012