Systèmes de séchage des mains

Se laver les mains après chaque passage aux sanitaires est une règle d’hygiène de base. Le lavage des mains élimine les bactéries. Pour être efficace, il doit être suivi d’un séchage des mains approprié. Quel système choisir?

Différentes formules
En général, on trouve quatre systèmes de séchage des mains dans les sanitaires des entreprises:
1. les serviettes en tissu régulièrement renouvelées, mais qui sont en principe utilisées plusieurs fois;
2. les distributeurs d’essuie-mains textile déroulables, offrant à chaque utilisateur une portion de tissu propre moyennant une simple traction. Variante de ce système: les serviettes en tissu collectées dans un conteneur après usage pour être lavées et désinfectées;
3. les sèche-mains à air chaud, évitant tout contact entre les mains et un support (en tissu ou en papier). On fait parfois la distinction entre les sèche-mains à air chaud classiques et les sèche-mains à air pulsé;
4. les serviettes en papier jetables, à usage unique.

Critères d’évaluation
Plusieurs études se sont intéressées à l’efficacité de chacun de ces systèmes. Un résumé très clair, comprenant quelques résultats d’études, se trouve sur le site de SCA (groupe international suédois, fabricant de produits d'hygiène). Le principal critère d’évaluation des différents systèmes de séchage des mains est leur capacité d’assurer une propreté bactériologique maximale, à la fois pour le travailleur et dans le local. Ce dernier facteur, important pour éviter la contamination croisée, est surtout crucial dans les environnements où l’on traite des denrées alimentaires ou des biomatériaux (laboratoires cliniques, par exemple). La capacité du système à éviter la propagation des virus (et leur cortège de rhumes, grippes, etc) et le confort des utilisateurs sont aussi des facteurs à prendre en compte.

Résultats
Les études révèlent que le séchage des mains avec des serviettes jetables en papier donne de loin les meilleurs résultats d’un point de vue bactériologique (à condition bien sûr d’utiliser chaque fois une nouvelle serviette en papier et de jeter les serviettes usagées dans un récipient prévu à cet effet).
Les utilisateurs n’apprécient que modérément le distributeur d’essuie-mains textile (et risquent dès lors de ne pas l’utiliser systématiquement). Il faut aussi prévoir le réapprovisionnement régulier de l’appareil. En résumé, s’il est utilisé correctement, un distributeur d’essuie-mains textile peut réduire légèrement le nombre de bactéries restant sur les mains, mais le bénéfice semble minime.
Les sèche-mains à air chaud (avec ou sans air pulsé) augmentent le nombre de bactéries présentes sur les mains après le séchage. En outre, les appareils eux-mêmes seraient de véritables nids à bactéries. 

Dispositions règlementaires
Les sanitaires, et notamment les équipements destinés au lavage des mains, sont régis par les dispositions de l’AR du 10 octobre 2012 fixant les exigences de base générales auxquelles les lieux de travail doivent répondre (art. 56):
- L’employeur met des produits de toilette en suffisance et, si nécessaire, des produits spéciaux de nettoyage ainsi que tout autre équipement supplémentaire à la disposition des travailleurs (sans que cela entraîne des frais pour eux).
- Il met également à disposition suffisamment d’essuie-mains (ou tout autre moyen destiné à sécher les mains) dont il assure l’entretien et le remplacement en temps utile.
- Les travailleurs doivent utiliser les lavabos et douches qui sont mis à leur disposition, à la fin de leur temps de travail et, si nécessaire, avant de prendre le repas.

Les travailleurs en contact avec des produits alimentaires pendant l’exécution de leur mission relèvent de l’AR du 7 février 1997 relatif à l'hygiène générale des denrées alimentaires. Cet AR précise que, dans les locaux sanitaires utilisés par ces travailleurs, seuls des systèmes de séchage des mains à usage unique sont autorisés. Le § 6.6. stipule en effet: ‘Les mains doivent être lavées et rincées au moyen d’eau potable et au moyen de savon liquide ou d’un autre produit de nettoyage et séchées ensuite avec des essuie-mains à n’utiliser qu’une seule fois ou tout autre moyen hygiénique de séchage.’

Source: sca.com
 

: PreventActua 21/2016