Regarder d’abord, commencer ensuite

En 2003, la raffinerie Esso d'Anvers était un endroit sûr. Les accidents les plus graves consistaient en une légère blessure à la main de la femme de ménage et une foulure à la cheville pour un agent de surveillance. Cela n’a toutefois pas empêché Esso de lancer en août 2002 un nouveau système de sécurité dénommé "Alert". Objectif: parvenir à zéro accident nécessitant des soins médicaux pour l'ensemble des collaborateurs d’Esso et des sous-traitants. Dans son mémoire pour la formation post-académique en sécurité de niveau I, Luc Smets se penche sur un aspect particulier de ce système de sécurité: l’analyse de début de travail lors de ce que l’on appelle un "turnaround".
: PreventFocus N°6, juin 2005