Réintégration après cancer grâce à poste de travail adapté

Une cadre au sein d'un supermarché souhaite revenir travailler après un cancer de l'utérus. Elle prend contact avec la médecine du travail pour évaluer les modalités de reprise de travail. L'employeur, qui apprend cette démarche, convoque son employée avant même la rencontre avec la médecine du travail. Il lui fait savoir que, pour reprendre sa fonction, elle doit pouvoir l'exercer à 100%. La seule alternative serait d'accepter une fonction inférieure qui implique une perte conséquente de salaire ainsi que de certains avantages. Mais c’est difficilement envisageable car sa maladie lui a laissé d’importantes séquelles.

: preventActua 02/2020