Mieux informer les utilisateurs sur l’exposition aux ondes électromagnétiques

L’AR du 30 juillet 2013 impose une meilleure information des utilisateurs sur l’exposition aux ondes électromagnétiques.

Nouvel AR

L’AR du 30 juillet 2013 relatif à la disponibilité d'informations à l'attention des consommateurs concernant le débit d'absorption spécifique de téléphones mobiles et à la publicité pour les téléphones mobiles a paru dans le Moniteur belge du 30 août 2013. Cet AR impose de nouvelles obligations aux producteurs, grossistes et vendeurs de téléphones mobiles, notamment pour ce qui concerne la transmission des informations sur l’exposition aux champs électromagnétiques.


Encadré 1: Utilisation des GSM en Belgique

En Belgique, le taux de pénétration de la téléphonie mobile s’élève à plus de 100% (il y a plus de cartes SIM que d’habitants). Environ 4% des utilisateurs de GSM (400.000) en Belgique téléphonent plus de 30 minutes par jour (le niveau de risque en cas de longue utilisation) avec ou sans oreillette. La tendance est à la hausse parmi les jeunes: selon une enquête du CRIOC ("Les jeunes et le GSM" - 2011), à l’âge de 12 ans, presque tous les jeunes ont un GSM (+ 15% par rapport à 2009) et dès 10 ans, 2 jeunes sur 3 en ont un (+ 21%).

 

Obligations lors de la vente

Les vendeurs de téléphones mobiles devront mentionner le débit d’absorption spécifique (DAS ou, en anglais: Specific Absorption Rate - SAR) de tout modèle de téléphone mobile à partir du 1er mars 2014. Le DAS quantifie le niveau d’exposition de l’utilisateur aux ondes radio. La réglementation européenne impose que le DAS ne dépasse pas 2 W/kg. Même si les téléphones mobiles respectent cette norme, la précaution reste de mise: le choix d’un bon GSM (valeur DAS moins élevée) peut réduire de 3 à 10 fois l'exposition aux rayonnements. L'arrêté royal oblige également d’afficher clairement dans les points de vente, la signification de la valeur DAS et le conseil d'utiliser une oreillette et de choisir un GSM à faible valeur de rayonnement. De même, les producteurs et grossistes auront l'obligation de communiquer cette valeur DAS aux détaillants, pour mention sur le lieu de vente. La valeur DAS devra également être mentionnée dans la publicité et la vente à distance, accompagnée de la mention: "Pensez à votre santé - utilisez votre téléphone portable avec modération, privilégiez l’usage d’une oreillette et choisissez un appareil ayant une valeur DAS (SAR) faible".

Niveau de rayonnement

La valeur DAS déclarée par le fabricant ne reflète pas toujours l'exposition réelle de l'utilisateur aux ondes radio. Cette émission peut varier en fonction de la qualité de réception. Une mauvaise réception ou le fait de se trouver dans un véhicule en mouvement, augmente la puissance d’émission électromagnétique. Cette puissance peut être réduite par l’utilisation d’une oreillette.

Les GSM au travail

De nombreux travailleurs emploient leur GSM de manière intensive et restent des heures avec leur appareil collé sur l’oreille. Ils sont ainsi exposés à des doses de rayonnements élevées. C’est pourquoi il est également important de tenir compte des valeurs DAS et d’opter de préférence pour des appareils ayant une valeur DAS faible. Les entreprises peuvent également donner des conseils à leurs travailleurs sur la manière de réduire l’exposition aux rayonnements (voir encadré 2) et sur l’utilisation dans le trafic (kit ‘mains libres’).

Encadré 2: Réduire l’exposition aux rayonnements lors de l’utilisation des GSM

Du fait de la faible distance entre l'antenne dans l'appareil et le corps humain, une personne qui téléphone avec un GSM est exposée à une puissance de rayonnement relativement élevée. La communication du Centre International de Recherche sur le Cancer (mai 2011) indique qu’il est possible que l'utilisation intensive d'un téléphone mobile engendre un risque accru de cancer du cerveau. Le CIRC a classé les ondes radio comme étant "peut-être cancérigènes pour l'homme". Il est donc recommandé de réduire l’exposition aux rayonnements autant que possible.

• Limitez la durée d'appel. Évitez les conversations téléphoniques inutiles ou trop longues. Comme l'exposition est la plus importante pendant les premières secondes, lorsque l'appareil cherche à se connecter au réseau, il vaut mieux attendre un peu avant de coller le GSM contre votre oreille.

• Lorsque vous utilisez une oreillette, la distance existant entre votre GSM et vous est plus importante et votre exposition est moindre. Si vous n'avez pas d'oreillette sous la main, vous pouvez téléphoner en utilisant la fonction "haut-parleur". • Lorsque vous envoyez un message, l'exposition est nettement moindre.

• Appelez de préférence où la réception est bonne. Dans un avion, un ascenseur, un parking souterrain ou simplement à un endroit où la couverture du réseau n'est pas étendue, par exemple, votre réception est mauvaise et votre GSM augmente de lui-même sa puissance.

Le SFP Santé publique présente encore d’autres recommandations sur son site www.health.belgium.be. Une brochure sur l’utilisation des GSM en sécurité est également disponible.

 

: PreventActua 17/2013