Le Covid long et ses conséquences sur la vie professionnelle

Certains patients présentent encore des symptômes sévères de la maladie pendant des mois après une infection au Covid-19. Il s’agit du ‘Covid long’, une affection qui peut aussi les gêner dans leur vie professionnelle. Il est important d’accorder une attention suffisante à la leur réintégration.

Covid long, qu’est-ce que c’est?
Le Covid long se caractérise par des symptômes qui persistent pendant plus de quatre semaines après une infection au Covid-19 et ne peuvent être expliqués par une autre cause. “En moyenne, 21% des patients présentent encore des symptômes quatre à douze semaines après avoir contracté le Covid-19”, explique Thérèse Lapperre, chef du service de pneumologie de l’UZ Antwerpen. “Ce pourcentage tombe à 8% après trois mois.”

Symptômes
Les symptômes typiques du Covid long sont: fatigue, essoufflement, douleurs thoraciques, douleurs musculaires, maux de tête, palpitations, fièvre persistante, perte prolongée de l’odorat, dépression ou troubles de la mémoire. Ce dernier symptôme est aussi appelé ‘brouillard cérébral’ (brain fog). Si certains symptômes persistent longtemps, leur intensité peut diminuer au fil du temps. Selon l’UZA, les symptômes ressemblent fortement au syndrome de fatigue chronique ou au syndrome ‘post-Lyme’, à la différence que dans ce cas-ci, le patient a subi une infection virale aiguë. Même les personnes qui n’ont présenté que des symptômes légers durant la maladie proprement dite peuvent être affectées par le Covid long.

Facteurs de risque
Qui est plus susceptible d’être atteint du Covid long? On ne le sait pas encore très bien. Il semble toutefois que cette affection touche davantage les personnes âgées, de sexe féminin et ayant contracté une forme sévère du Covid-19. L’obésité, le diabète, les maladies rénales, cardiaques et autres constituent également des facteurs de risque.

Incompréhension
Les personnes atteintes du Covid long se heurtent souvent à un manque de compréhension de la part de la société et de l’environnement professionnel. “Leurs employeurs et leurs collègues ne reconnaissent pas leur maladie. C’est souvent le cas pour des maladies nouvelles ou méconnues. Dans le cas du Covid long, cette situation est exacerbée par la variété des symptômes, qui, en outre, ne sont souvent pas visibles de l’extérieur. Ces personnes se sentent dès lors incomprises tant au travail qu’à la maison”, explique Godewina Mylle, médecin du travail chez Idewe.

Réintégration
Il est important que l'employeur prenne rapidement contact avec le travailleur concerné et fasse preuve de compréhension face à la situation, souligne le Dr Mylle. Il faut aussi aborder au plus tôt la reprise du travail et les attentes qui l’accompagnent afin de faciliter la réintégration. Il n’est pas nécessaire d’attendre un rétablissement complet pour que le travailleur puisse reprendre le travail: il peut, dans l'intervalle, éventuellement effectuer d’autres tâches ou bénéficier d’un horaire de travail adapté. Il est évidemment crucial d’impliquer activement le travailleur dans ce processus.

 

Sources: uza.be, rivm.nl, idewe.be
: preventActua 17/2021