Le coronavirus pèse sur le bien-être mental des employés

Une enquête du prestataire de services RH Acerta, menée auprès de 2000 travailleurs, montre que la crise du coronavirus pèse sur le bien-être mental du Belge actif. La plupart des participants à l’enquête pensent cependant que leur employeur s’est bien organisé pour faire respecter les mesures de distanciation et d’hygiène sur le lieu de travail.

Stress
Selon l’enquête, la crise sanitaire liée au coronavirus provoque plus de stress chez 4 participants sur 10. Pour Acerta, ce chiffre s’explique par l’augmentation de la charge de travail et par le fait que la frontière entre vie privée et vie professionnelle a tendance à s’estomper. Mais d’autres facteurs influencent aussi le dynamisme mental du travailleur: la réduction des contacts sociaux, l’incertitude concernant l’ouverture des écoles, l’éventuelle mise en quarantaine de membres de la famille et la constante évolution des règles à suivre. Si 24% des travailleurs indiquent être moins heureux, 11% estiment au contraire être plus heureux qu’avant la crise.

Incertitude d’emploi
Un employé sur cinq craint pour son propre emploi et un sur trois craint qu’un ou plusieurs de ses collègues ne perde son emploi. Un  nouveau confinement provoquerait la faillite de leur entreprise, estime aussi presque un employé sur cinq (18%). Cependant, plus de la moitié (52%) est d’avis que l’entreprise serait au contraire prête à affronter un reconfinement.

Manque de soutien de la part du dirigeant
Si 6 participants sur 10 déclarent avoir suffisamment de contacts avec leurs dirigeants et/ou collègues, 4 sur 10 indiquent explicitement qu’ils manquent de soutien. Pour Acerta, les employeurs devraient mieux encadrer les membres de la ligne hiérarchique pour qu’ils soient plus sûrs d’eux et puissent ainsi apporter le soutien mental nécessaire à leurs collaborateurs.

Bons points pour la sécurité
Trois employés sur quatre trouvent que leur employeur respecte strictement les règles en matière de distanciation et d’hygiène sur le lieu de travail. Ils le font notamment pour éviter un nouveau confinement.

Source: acerta.be

 

: preventMail 38/2020