L’employeur peut-il contrôler la température des employés?

La réponse officielle à cette question est ‘non’. La prise de température est en effet considérée comme une opération permettant de récolter des informations sur l’état de santé d’une personne et peut donc être assimilée à un acte médical. Ce type de données médicales relève de la législation RGPD.

Mais ce contrôle est aussi déconseillé pour des raisons médicales. La fièvre peut être masquée par la prise de fébrifuges et les personnes qui n’ont pas de fièvre, peuvent elles aussi transmettre le virus. Enfin, toutes les personnes fiévreuses ne sont pas contaminées par le coronavirus.

En cette période de crise, le contrôle de la température peut donc être réalisé dans un cadre strict, inscrit dans le règlement de travail, mais il n’est pas recommandé. Il vaut mieux demander aux travailleurs d’être vigilants et de contacter leur médecin traitant en cas de symptômes. Le télétravail est d’ailleurs obligatoire partout où il est possible de le mettre en œuvre.

Sources: liantis.be, unizo.be

 

 

: preventActua 03/2021