Journée mondiale du 28 avril: du souvenir des morts au travail à la prévention

Les mouvements syndicaux du monde entier associent depuis longtemps la journée du 28 avril avec la commémoration des victimes d'accidents du travail et de maladies professionnelles. L'Organisation internationale du travail (OIT), qui a commencé à célébrer la Journée mondiale pour la sécurité et la santé au travail en 2003, met l'accent sur la prévention des accidents et maladies liés au travail.

 

Commémoration des morts ou blessés au travail

La "Journée internationale de commémoration des travailleurs décédés ou blessés au travail" trouve son origine dans le mouvement syndical canadien. La date du 28 avril a été choisie parce que c'est le 28 avril 1914 qu'a été établie au Canada la "Workmen's Compensation Board" (commission des accidents du travail), qui est responsable de l'indemnisation et la réintégration des travailleurs. Le Jour de deuil national a été officiellement reconnu par le gouvernement fédéral canadien en 1991.

 

Canada: Jour de deuil national et Semaine nord américaine de la SST 2011

Le 28 avril, Jour de deuil national, les Canadiens se souviennent de ceux et celles qui ont perdu la vie ou qui ont été blessés au travail et réfléchissent sur la façon de prévenir d'autres tragédies. Les travailleurs allument des bougies, portent des rubans et des brassards noirs et se recueillent en silence pendant quelques minutes. Les entreprises sont invitées à participer en faisant du 28 avril un Jour de deuil et en conjuguant leurs efforts pour prévenir les blessures, les maladies et les décès.

Le 1er mai, la marche de 5 km "Steps for Life", organisée dans 35 villes au Canada, inaugure la Semaine nord américaine de la sécurité et de la santé au travail 2011. La marche "Steps for Life" est la principale campagne de financement de "Threads of Life" une organisation caritative nationale qui vise à aider les familles de victimes d'accidents de travail mortels, de blessures invalidantes ou de maladies professionnelles sur le chemin du rétablissement. 


Centre canadien d’hygiène et de sécurité au travail, Le Rapport sur la santé et la sécurité - mars 2011 

Cette date est devenue "internationale" en 1996 à l’occasion d’une "Journée du lieu de travail" organisée à New York par des représentants syndicaux internationaux à la Commission des Nations Unies du développement durable (CDD).   

Le mouvement syndical dans le monde consacre depuis lors la journée du 28 avril à rendre hommage aux victimes d’accidents du travail et de maladies professionnelles et organise des mobilisations et campagnes aux quatre coins de la planète.

Evénements syndicaux en Belgique

- La FGTB, l’Atelier santé du Forum Social de Charleroi et le C-DAST-Liège (le Centre de défense et d'action pour la santé des travailleurs) organisent un événement le 28 avril au Bois du Casier de Marcinelle, lieu où plus de 200 mineurs ont perdu la vie en 1956. La réunion portera sur les troubles musculo-squelettiques (TMS), les tendinites et l'écartement des femmes enceintes. 

- La confédération syndicale belge ACV-CSC met l'accent sur les "produits dangereux" dans le cadre des nouvelles règlementations de l’Union européenne sur la classification, étiquetage et emballage des substances et des mélanges chimiques. Une  nouvelle brochure: "Produits dangereux, la nouvelle loi et le nouveau label" sera distribuée gratuitement par les délégués syndicaux ACV-CSC dans plusieurs centaines de lieux de travail. Cette brochure aidera les travailleurs à identifier et utiliser correctement les produits dangereux et à les sensibiliser à des dangers souvent inconnus. L'ACV-CSC a également conçu un dépliant afin d'attirer l'attention sur le nombre d'accidents professionnels en Belgique. 

Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail

L'Organisation internationale du travail (OIT) célèbre la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail le 28 avril depuis 2003. La campagne de sensibilisation annuelle menée à cette occasion vise à promouvoir la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles à l’échelle planétaire. Elle s'intéresse aux tendances émergentes dans le domaine de la sécurité et de la santé au travail au niveau international et rappelle l’ampleur du défi que représentent les lésions, les maladies et les accidents mortels liés au travail dans le monde. 

Thèmes traités dans le cadre de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail • 2010 - Risques émergents et nouvelles formes de prévention dans un monde du travail en mutation

• 2009 - Santé et vie au travail: un droit humain fondamental

• 2008 - Ma vie, mon travail, mon travail en sécurité - Gestion du risque en milieu de travail

• 2007 - Des lieux de travail sûrs et sains - Faire du travail décent une réalité

• 2006 - Travail décent - Travail en sécurité - VIH/SIDA

En 2011

La Journée mondiale 2011 de la sécurité et de la santé au travail a pour thème le système de gestion de la sécurité et de la santé au travail. Le titre du rapport publié par l’OIT à cette occasion "Système de gestion de la SST: un outil pour une amélioration continue" souligne déjà l’importance que revêt la notion d’amélioration continue dans le système. Cette méthode de prévention se développe en effet selon un cycle dit PCDA, qui comporte quatre étapes: Planifier, Développer, Contrôler, Ajuster. Elle vise à établir un mécanisme global et structuré pour l'application de mesures de prévention en s'appuyant sur une action conjointe de la direction et des travailleurs. Ce système de gestion de la SST peut constituer un outil efficace pour la gestion des dangers spécifiques à une branche, un processus ou une organisation. Au cours des dix dernières années, l’approche systémique de la gestion de la SST a fait de nombreux adeptes et a été introduite dans de nombreux pays (industrialisés ou en développement). Les moyens utilisés en vue de promouvoir leur application vont des exigences réglementaires aux mécanismes volontaires.

En Belgique

A l'occasion de la Journée internationale de la santé et de la sécurité au travail, le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale propose un symposium intitulé: "Conditions de travail dans le secteur de la carrosserie et des garages: campagnes, chiffres et bonnes pratiques".  Le symposium, organisé en collaboration avec le Fonds des Accidents du travail (FAT), le Fonds des Maladies Professionnelles (FMP) et le Conseil supérieur pour la prévention et la protection au travail, présentera les campagnes menées dans ce secteur par la Direction générale Contrôle du bien-être au travail (DG CBE). Le FAT et le FMP fourniront une contribution concernant les accidents du travail et les maladies professionnelles dans ce secteur.  Quelques outils intéressants et bonnes pratiques seront également proposés.

 

Plus d'information sur le site de l'OIT

: PreventActua 08/2011