Investir dans le bien-être mental au travail est rentable

 

Un rapport européen intitulé "Making the long-term economic case for investing in mental health to contribute to sustainability from a health, public sector and societal perspective" se pose la question de savoir si les interventions destinées à améliorer la santé mentale sont rentables. 

 

Le nombre de personnes confrontées à des problèmes de santé mentale est en hausse et l’impact de ces problèmes sur la société et la croissance économique n’est pas à négliger. Les problèmes de santé mentale constituent dès lors une menace pour le développement et le renforcement de la stratégie économique européenne. Le climat économique actuel et les restructurations qu’il entraine peuvent encore accentuer cet effet puisque l’insécurité et la crainte de perdre son emploi sont des facteurs exerçant une influence négative sur la santé mentale de la population active.

Le rapport analyse l’effet économique de 12 types d’intervention. Parmi celles-ci, on trouve la prévention du suicide, le dépistage précoce de psychoses, la promotion de la santé mentale sur le lieu de travail… Le rapport estime d’ailleurs que c’est la promotion de la santé mentale sur le lieu de travail qui exerce l’effet le plus positif sur la société. En prévenant les départs pour cause de maladie ou les mises à la pension anticipée dus à des problèmes de santé mentale, elle permet d’alléger fortement le budget de la sécurité sociale.

 

Source: David McDaid, Making the long-term economic case for investing in mental health to contribute to sustainability from a health, public sector and societal perspective, IMPACT contract to support the European Pact for Mental Health and Well-being, EU, 2011

 

: PreventActua 22/2011