Inspections, accidents du travail: le Luxembourg en pleine action

Depuis l'apparition du coronavirus, l’inspection du travail luxembourgeoise (ITM) a déjà réalisé 1.629 contrôles pour vérifier si tout était mis en œuvre pour protéger les travailleurs du risque d’infection. De son côté, l'Association d'assurance accident (AAA) luxembourgeoise a introduit en 2019 un nouveau système de bonus-malus et annonce une baisse du nombre d’accidents.

L’Inspection du travail aux temps du Covid-19

Nouveau risque
Au Grand-Duché de Luxembourg, 74 cas liés au virus Covid-19 sont actuellement considérés comme une maladie professionnelle. Les inspecteurs du travail disposent d’une check-list spécialement adaptée à l'épidémie de Covid-19 en cours pour vérifier facilement le bon respect des consignes destinées aux employeurs quand ils visitent les entreprises ou les chantiers. Les points à contrôler vont de l'affichage des consignes de sécurité à la mise à disposition des produits d'hygiène recommandés en passant par l'aménagement des postes de travail ou le bon emploi des moyens de transports professionnels (comme les camionnettes de chantier). Le bilan en octobre 2020 est positif: une dizaine d'entreprises ont dû être mises à l'arrêt et une dizaine d'autres se sont mises en règle après un rappel écrit et un nouveau contrôle.

Hausse des effectifs
Les effectifs de l’inspection sont en hausse constante depuis 2016: si, à cette époque, il n’y avait que 16 inspecteurs, ils sont 51 aujourd’hui et le directeur espère pouvoir en engager une dizaine d'ici la fin de 2020. L’inspection a effectué 5.682 contrôles en 2019 mais déjà 7.996 contrôles sur les dix premiers mois de 2020.

Philosophie
Au Grand-Duché, l’inspection vise plutôt la préservation des forces de travail dans les entreprises que les contrôles de type policier: elle se voit donc plutôt partenaire que gendarme.

L’année 2019 vue par l’Association d'assurance accident
L'Association d'assurance accident (AAA) luxembourgeoise est un établissement public chargé de la prévention et de l'indemnisation des accidents du travail, de trajet et des maladies professionnelles.

Système de bonus-malus
L’AAA a introduit en 2019 un système de bonus-malus permettant de diminuer ou d’augmenter le taux de cotisation de base des entreprises. Pour calculer le bonus-malus, les cotisants sont répartis en classes de risques en fonction du coût des accidents du travail et leur situation est comparée à celle d’autres cotisants se trouvant dans la même classe. En 2019, plus de 93% des cotisants ont pu bénéficier d'un bonus sur leurs cotisations pour l'assurance accident et seuls 2,4% se sont vu infliger un malus.

Accidents du travail en baisse
En 2019, il y a eu 16.142 accidents du travail, 3.649 accidents de trajet et 127 maladies professionnelles. L'AAA a reçu en moyenne 134 déclarations par jour. Le coût moyen d'un accident survenu en 2019 s'élevait à 3.571 euros.
Les accidents sont en baisse (- 323 accidents) par rapport à 2018 alors que le nombre de travailleurs-unité a augmenté de manière significative (12.468 unités de plus que l'année précédente). En 2019, le Luxembourg comptait 435.681 travailleurs-unité.
La baisse des accidents est une bonne nouvelle pour le Luxembourg qui vise notamment, avec sa campagne Vision Zéro, une diminution de 20% du taux de fréquence des accidents liés au travail en 2022. Le point de référence est 2014, où le taux de fréquence plafonnait à 5,37%.

Sources: Luxemburger Wort, gouvernement.lu

 

 

 

 

: preventMail 38/2020