Grande restructuration, graves conséquences

En 2008 et 2009, pas moins de 35 employés de France Télécom se sont suicidés. Dans leur lettre d’adieu, ils évoquaient comme causes principales les conditions de travail inhumaines et le fait que l’entreprise ait subi une restructuration brutale (suppression de 22 000 emplois et changement de poste pour 10 000 travailleurs). En 2019, le PDG de France Télécom (aujourd’hui Orange) de l’époque et plusieurs personnes directement impliquées passeront devant le tribunal. Le présent article propose un aperçu des études scientifiques sur les conséquences des restructurations.

: preventMail 23/2018