De l'importance d'une analyse des risques spécifique

Un accident fatal, relaté par la division Contrôle du bien-être au travail (SPF Emploi, Travail et Concertation sociale) dans son rapport annuel 2006, nous donne l'occasion de rappeler combien il est important de réaliser une analyse de risques propre aux différents types de postes de travail occupés dans une entreprise.
Electrocution sur élévateur à nacelle
Un travailleur, occupé par une entreprise de travaux publics, doit intervenir, seul, sur un poteau d’éclairage. Afin de gêner le moins possible la circulation, il place son élévateur à nacelle à l’intérieur d’une rotonde. Son intention est vraisemblablement d’amener la nacelle à la bonne hauteur et de virer ensuite au-dessus de la route pour atteindre l’armature d’éclairage du poteau sur lequel il doit intervenir.
Deux mètres environ au-dessus de ce poteau d’éclairage passe une ligne à haute tension. Il est très tôt le matin, il fait encore noir. Le travailleur, qui se trouve à ce moment-là au niveau du sol, ne distingue pas le câble, simple ligne se fondant dans le noir du ciel. Quand il entame sa manœuvre, il n'a donc pas conscience de la présence d'une ligne à haute tension dans le rayon d'action de son véhicule. Au cours de son déplacement, la nacelle de l’élévateur s'approche trop près de la ligne à haute tension ce qui provoque une décharge. Le travailleur, électrocuté, est retrouvé carbonisé.

Constatations
Le travailleur est occupé dans des conditions de travail dangereuses et il est seul. L'inspection a constaté que l’employeur de la victime ne disposait que d’un inventaire général des risques et d'une instruction générale de travail. Pour ce poste de travail, comme pour d’autres, les instructions et les mesures de prévention à suivre faisaient défaut. Le travailleur a donc dû définir sa méthode de travail lui-même, sans pouvoir tenir compte des risques présentés par ce poste de travail puisqu’il n’en avait pas été informé. Enfin, le chef immédiat de la victime, bien qu'il ait été formé aux tâches et responsabilités de la ligne hiérarchique, n'a pas vérifié si le travailleur en question avait reçu la formation et les instructions nécessaires et s’il les connaissait.

Analyse des risques
Pour déterminer les risques éventuels, l'employeur doit effectuer une analyse des risques. Cette analyse sert de base à la détermination des mesures de prévention à prendre pour les éviter (ou au moins les réduire) et des instructions à donner aux travailleurs. Cette analyse de risques ne peut être seulement générale (organisation dans son ensemble), elle doit aussi s'appliquer aux différents postes de travail et/ou types de fonction et au travailleur lui-même (voir article "La gestion dynamique des risques a 10 ans!", p. 1).

Ce qui aurait dû se faire
Cette entreprise de travaux publics spécialisée dans l'éclairage aurait dû distinguer, entre autres, les travaux ayant lieu:
- le long des autoroutes;
- le long des routes régionales normales;
- au niveau des rotondes;
- à proximité d’obstacles (lignes à haute tension,…);
- ...

Chacun de ces postes de travail aurait dû faire l'objet d'une analyse des risques spécifique et détaillée qui aurait permis de dépister notamment les risques suivants:
- travail en hauteur (élévateur à nacelle);
- risque de collision (l’élévateur se trouve sur la voie publique);
- travail isolé (si le travailleur est pris d’un malaise, il n’y a personne pour venir à son secours ni prendre la commande de l’élévateur);
- intervention sur des installations électriques sous tension (réseau d’éclairage public);
- risque d'électrocution (l’élévateur opère sous/à proximité de lignes à haute tension).

Un travailleur qui n'a pas reçu les informations et instructions suffisantes et correctes ne peut adapter sa méthode de travail. Dans le cas présent, il est clair que l'analyse de risque aurait permis de souligner que, pour prévenir le risque d'électrocution, le travail à proximité de lignes à haute tension devait faire l'objet d'instructions claires et d'une formation appropriée. Enfin, la ligne hiérarchique aurait dû vérifier si le travailleur en question avait reçu ces instructions, s'il les connaissait et s'il avait été formé pour les appliquer.

Des travaux dangereux ne peuvent être exécutés par une personne isolée. Or, l'ensemble des risques définis aurait permis de conclure sans nul doute que les conditions de travail très dangereuses dans lesquelles la victime opérait requéraient la présence d’une deuxième personne.
: PreventActua 18/2008