Covid-19 et conditions de travail dans les abattoirs et l’industrie de la viande

Un rapport de la fédération européenne des syndicats des secteurs de l'alimentation, de l'agriculture et du tourisme (European Federation of Food Agriculture and Tourism Trade Unions - EFFAT) identifie les conditions de travail, d'emploi et de logement des travailleurs de la viande en Europe comme les raisons pour lesquelles les usines de transformation de la viande sont devenues des vecteurs de la propagation de Covid-19. 

Facteurs impliqués
Selon le rapport, les facteurs favorisant l’apparition de foyers de coronavirus sont: manque de distanciation sociale sur le lieu de travail, lieux insalubres, inspections insuffisantes, transport collectif, ventilation, équipements de protection individuelle (EPI), conditions de travail en milieu froid, et insécurité d’emploi et manque de protection sociale.

Appel aux décideurs
Selon la Fédération, il faudrait notamment:
- faire examiner les facteurs, indépendamment des conditions de travail et de lieux, qui ont pu contribuer à la propagation de la Covid-19 dans les locaux des entreprises de viande (Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail et Centre européen de prévention et de contrôle des maladies);
- assurer la transposition et le respect  de la directive sur le détachement de travailleurs;
- que l'initiative de l'UE sur le devoir de diligence soit contraignante et couvre la sous-traitance et les chaînes d'approvisionnement;
que l’UE propose un instrument juridique garantissant la responsabilité conjointe et solidaire (de la chaîne) tout au long de la chaîne de sous-traitant;
- renforcer l’Autorité européenne du travail (ELA), notamment en matière d’inspections conjointes et coordonnées et de lutte contre le travail au noir.

En outre, il faudrait aussi:
- introduire un numéro de sécurité sociale européen;
- renforcer les négociations sectorielles collectives et garantir le respect des droits des travailleurs et syndicats;
- établir des règles contraignantes en matière de salubrité de logement pour les travailleurs mobiles;
- lutter contre la trop grande influence de grands détaillants sur la fixation des prix et la concurrence déloyale (en appliquant une stratégie “Farm to Fork”);
- prendre des mesures effectives contre les sociétés “boîte aux lettres”.

Sources: beswic.be, effat.org

 

 

: preventMail 06/2021