Catastrophe industrielle: le mal-être psychique persiste à moyen terme

Afin d’évaluer les conséquences à moyen terme sur la santé mentale et auditive suite à  l’explosion de l’usine française AZF en 2001, une cohorte d’environ 2.000 travailleurs été mise en place par l’Institut national de veille sanitaire. Un rapport publié à la fin 2015 met en évidence une fréquence élevée de mal-être psychique chez les travailleurs de la cohorte. 

: PreventMail 44/2015