Aménagement du poste de conduite

Au cours des dernières années, la STIB a progressivement renouvelé sa flotte de tramways, mettant ainsi à disposition de ses clients mais aussi de ses chauffeurs des véhicules plus performants et plus confortables. Mais ce n’est pas encore le cas de tous les véhicules. Les sièges de conduite des "vieux tramways jaunes" ont donc fait l’objet d’une étude ergonomique spécifique afin d’améliorer les conditions de travail de leurs conducteurs.
    Jean-Luc Clément, délégué général à la Sécurité à la Société des Transports Intercommunaux de Bruxelles (STIB)

    La mission
    Les anciens tramways datant des années ‘70 (type PCC, série 7000) sont amenés à disparaître d’ici 5 à 10 ans. Les conducteurs se plaignant du siège qui équipe ces tramways, le Service Interne de Prévention et de Protection de la STIB a décidé de confier le dossier à un partenaire externe spécialisé. La mission consistait à:
    - diagnostiquer objectivement et précisément les plaintes liées à l’ergonomie du siège;
    - proposer une ou plusieurs solutions "acceptables" en termes de coût, de délai et de facilité d’exécution après concertation avec les différents responsables et en tenant compte des constatations effectuées, de la durée de vie limitée des véhicules et du poste de conduite relativement exigu.

    Diagnostic
    En comparant les mesures réalisées dans plusieurs postes de conduite et les mensurations du "belge moyen", l’étude a principalement souligné un angle trop petit (95°) entre le dossier et l’assise, une profondeur trop importante de l’assise (47 cm) et un manque de soutien lombaire.

    Approche participative
    Des groupes de travail représentatifs de la population de nos conducteurs de tram ont été formés afin de rassembler les plaintes formulées. Cette approche participative a confirmé les problèmes constatés lors du diagnostic et a mis en évidence le fait qu’une partie du groupe ne connaissait pas ou n’utilisait pas les possibilités de réglage du siège.

    Proposition, mise au point et test d’un prototype
    Le partenaire externe nous a, conformément à notre accord, fait une proposition simple, relativement peu coûteuse, facile à mettre en place et permettant d’améliorer la situation existante sans devoir toucher au poste de conduite en lui-même. Il s’agissait de replacer le dossier de façon à réduire la profondeur (40 cm) de l’assise, à augmenter l’angle entre le dossier et l’assise (105°) et à profiter de l’opération pour renforcer le soutien lombaire.
    Deux prototypes ont été rapidement construits et testés par les différents conducteurs. Après essai par les conducteurs, ces derniers ont reçu un questionnaire à compléter individuellement. L’enquête a révélé une satisfaction importante, supérieure à 90%, par rapport au nouveau siège.

    Réalisation
    Après budgétisation et planification des travaux, les sièges de l’ensemble des tramways 7900 (3 wagons) - dont la durée de vie est encore importante - seront remplacés par des sièges conformes au prototype. Quant aux trams 7000 (1 wagon) et les 7700 (2 wagons), plus anciens, ils seront très bientôt retirés de la circulation.

    Conclusion
    Ce projet montre qu’une analyse mixte, scientifique et participative donne de bons résultats: il n’est pas toujours nécessaire de remettre l’ensemble du poste de travail en question, de "simples" petites modifications peuvent parfois suffire à améliorer la situation et améliorer les conditions de travail des conducteurs.
: PreventFocus 1/2010