Accidents du travail: statistiques 2015

Les chiffres des accidents du travail pour le secteur privé fournis par le Fonds des accidents du travail révèlent une baisse à long terme des accidents du travail. La gravité des accidents survenus sur le chemin de travail reste élevée par rapport à celle des accidents sur le lieu de travail.

Déclarations
Pour l’année 2015, 157.242 déclarations d’accidents ont été enregistrées auprès du Fonds des accidents du travail. Il s'agit d'une nouvelle diminution depuis 2011 (-6,5% par rapport à 2014). Environ 12,7% (20.023) des accidents déclarés en 2015 ont été refusés. Le taux de refus s’élève à 12,3% pour les accidents sur le lieu de travail et à 15,0% pour les accidents sur le chemin du travail.

Evolution
116.447 accidents se sont déroulés sur le lieu de travail, alors que 20.772 se sont produits sur le chemin du travail. Tout comme les années précédentes, les accidents survenus sur le chemin du travail entraînent davantage de conséquences graves. Le pourcentage d’accidents mortels ou entraînant une incapacité permanente s’élève à 12,6% (chemin du travail) et à 9,9% (lieu de travail). Lorsqu'on compare l'évolution des accidents sur le lieu de travail et sur le chemin du travail, on voit clairement que la diminution des accidents du travail observée au cours de ces 10 dernières années résulte de la diminution des accidents sur le lieu de travail.

Suites
Tous les accidents ne présentent pas le même degré de gravité. Dans 42,2% des cas, la victime n’a pas subi d’interruption de travail. 47,7% des blessés ont subi une incapacité temporaire et 10,3% une incapacité permanente. Dans 0,1% des cas, l’accident a entraîné la mort du travailleur.

Incapacité
Les conséquences plus graves des accidents sur le chemin du travail par rapport aux accidents sur le lieu de travail se reflètent aussi au niveau de la durée de l'incapacité temporaire de travail, qui est plus longue. En outre, l'incapacité permanente prévue est également plus importante que pour les accidents sur le lieu de travail. En effet, plus de 55% des accidents sur le lieu de travail entraînent une incapacité permanente inférieure à 5%. Cette catégorie d'incapacité ne représente que 49% des accidents sur le chemin du travail.

Age et sexe
Concernant l’âge des victimes, les 20 à 29 ans enregistrent un taux d’accidents supérieur à la moyenne. Les jeunes travailleurs sont donc davantage victimes d'accidents, mais avec des conséquences moins graves. (ceci s'explique en partie par le fait qu’ils guérissent plus vite/mieux que les employés plus âgés).
Les femmes sont davantage victimes d’accidents lorsqu’elles se rendent sur leur lieu de travail (8,2% contre 6,9% des hommes). Les hommes sont plus touchés sur leur lieu de travail (57,8% contre 27% des femmes).

 

Si l'on ventile les accidents en fonction du sexe et du lieu de travail, on constate que la part des accidents sur le chemin du travail a augmenté, et ce aussi bien chez les hommes que chez les femmes. Alors qu'en 2011 le pourcentage d'accidents sur le lieu de travail s'établissait encore à 87% (25,3% F, 61,6% H), il était de 85% (27% F, 57,8% H) en 2015. Les accidents sur le chemin du travail, par contre, sont passés de 13% (7,0% F, 6,2% H) à 15% (8,2% F, 6,9% H).

Secteur
C’est dans le secteur de la construction que l’on dénombre le plus d’accidents (36,8% des cas). Les domaines du transport et des activités de services administratifs occupent respectivement les deuxième et troisième places de ce classement avec des pourcentages de 28,3% et de 26,3%.

Nature de l’accident
Les natures des accidents sont assez variées, mais la grande majorité des cas sont dus à la perte de contrôle d’une machine. Lorsqu’on considère uniquement les accidents mortels ou avec incapacité permanente, ceux-ci sont principalement dus à des glissades ou trébuchements avec chute.

Accidents dans la circulation et sur le chemin du travail
Les accidents de la circulation lors de l'exécution du contrat de travail sont en diminution, alors que les accidents de la circulation sur le chemin du travail augmentent par rapport à l'an dernier. Si l'on considère la période 2011-2015, on pourrait parler d'une diminution des accidents de la circulation au cours de l'exécution du contrat de travail, alors que l'évolution sur le chemin du travail ne reflète pas cette tendance à la baisse.

 


Plus d’informations sur le site du Fonds des accidents du travail: Rapport annuel statistique.


 

: PreventMail 39/2016